Nikos Aliagas raconte la mythologie et… sa vie !

aliagas livre

"Allez voir chez les Grecs", l'invitation provocatrice de Nikos Aliagas n'a rien de gratuit. Désormais grande vedette de TF1, à peine les classes de Star Academy fermées, Nikos nous amène dans son académie secrète : celle de la Grèce, de ses mythes, les mythes qui ont nourri sa jeunesse, mais aussi les épisodes de tous les jours dont Nikos a l'art d'élever en mythes moderne, une façon aussi de… se raconter sans passer par le loft d'une tv reality ! Surprenant, décapant, "Allez voir chez les Grecs" donne effectivement à voir ! A la fois introduction à la mythologie grecque, c'est aussi une visite intime chez Aliagas.

Prenez par exemple le chapitre sur la Belle Hélène. Nikos se fait petit prof sympa pour les potaches qui ont suivi tous les épisodes de Star Academy. Attentionné, didactique, il leur donnera l'essentiel et, au passage, il leur apprendra leur… français ! Encadré: Pourquoi dit-on "La pomme de discorde" ? Puis la galerie défile derrière Hélène: Ménélas, Agamemnon, Pâris, Héra, Athéna. Enfin, "relisez un peu Homère, ça fait toujours du bien". Nikos raconte la mythologie en direct…

Car, pour la suite, on passera sans discontinuité à tante Eleftheria, à Maria l'arrière-grand-mère de Nikos, à Haroula, sa mère, à Garifallia, sa prof de littérature, à Sofia, Hélène, Antigone, Electre, ses camarades de classe dans le pensionnat grec-orthodoxe en banlieue parisienne. Mais il y a aussi bien d'autres femmes dont Nikos va nous parler, des héroïnes comme Melina (Merkouri), ou les femmes de Souli qui se jettent de haut des falaises de Zalongo pour ne pas se soumettre au joug turc.

Et ça continue avec le même rythme, on lit "Allez voir chez les Grecs" d'un trait, on parcourt la Grèce du nord au sud, des îles au continent, on passe sans cesse de l'antiquité et ses mythes aux plateaux du show business et ses idoles d'aujourd'hui. Avec pour seul lien un maillage d'épisodes de sa vie privée, où Nikos se dévoile, sans exhibitionnisme ni vulgarité, dosant avec finesse ce que le "grand public" est en droit de savoir sur la vie privée de ses stars.

Car, si on en apprend effectivement sur Nikos, le-Grec-de-la-TV-française, "Allez voir chez les Grecs" est loin d'être un récit autobiographique. Si ce n'est que de nous parler de ce qui a nourri son envie de "réussir" ; et quoi de plus normal pour un fils de tailleur du quartier du Sentier à Paris que de vouloir s'en sortir. Alors, que l'on soit en compagnie d'Icare, de Promethée, d'Achille ou de Thesée, ou que l'on se trouve chez les anonymes de sa jeunesse et les éponymes que désormais il fréquente, sur les plateaux de TF1 ou ceux de son village près de Missolonghi en Grèce centrale, les héros de Nikos nous parlent tous de courage, de volonté, de révolte, d'amour. Valeurs que Nikos a faites siennes.

VIVRE, AIMER, PENSER ce sont les trois parties d'Allez voir chez les Grecs qui vont regrouper les chapitres sur Le fil d'Ariane, le voyages d'Ulysse, la chute d'Icare pour les plus classiques, et d'autres moins connus comme Orphée et Euridice, la fête de Sainte Agathe et le chant du cygne de Socrate. En tout 13 chapitres, épisodes serait-on tentés de dire.

"Voilà les héros qui m'intéressent", écrit-il, "ceux qui n'ont rien demandé, êtres à la fois fragiles, et puissants, à la fois mortels et divins. Etres qui s'adaptent sans jamais se plaindre". Et, pour qui connaît Nikos peut lire dans cette dernière phrase, l'annonce d'un prochain rebond d'Aliagas. Relisez les deux interviews de Nikos dans les archives du magazine iNFO-GRECE et vous comprendrez. Star Academy n'était pas une fin en soi, le bout du chemin et de la gloire, mais... pour apprendre le métier ! Voilà ce n'est pas Nikos la star, mais Nikos le petit stagiaire du Sentier qui nous entraîne dans la Grèce d'hier et celle d'aujourd'hui, un parcours qui passe par d'agréables détours par… Paris. Avec un livre qui, à n'en pas douter, sera le compagnon de tous les voyageurs de l'été.

Notes complémentaires: 

Allez voir chez les Grecs, de Nikos Aliagas, chez JC Lattès, 218 pages, 15 euros, en vente à la Boutique iNFO-GRECE. Sortie le 14 mai.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...