Alerte générale en vue de l'arrivée des réfugiés

Les autorités portuaires de la Grèce se sont mises en état d'alerte après les infrmations qu'un grand nombre de "réfugiés" se trouverait aux côtes turques de l'Egée en attendant de trouver place sur un des bateaux qui viendra les "abandonner" sur les eaux grecs ou italiennes.

Depuis déjà quelques mois, les bateaux en provenance de la Turquie, "intelligemment" abandonnés, viennent échouer sur les côtes grecques où leurs passagers clandestins espèrent trouver un accueil, et surtout une seconde chance pour gagner les grands pays de l'Europe. Profitant de la sensibilité humanitaire qui se développe devant l'imminence de l'intervention occidentale en Afghanistan, les réseaux mafieux organisent de plus en plus systématiquement les "passages".

En Péloponnèse, 139 clandestins ont ainsi été récoltés à Poros et 86 à Methana, tandis qu'un nombre équivalent était arrêté la veille près de l'île d'Eubée. Un dernier navire transportant quelques 400 clandestins se trouve sous surveillance sur les eaux internationales.

Entre temps, la police portuaire a renforcé sa flotte de lutte contre le transport des clandestins et la drogue avec quatre des bateaux… saisis aux marchands d'esclaves et autres trafiquants ces derniers mois.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire