5 chansons grecques pour Pâques

Καλό Πάσχα - Joyeuses Pâques

La musique traditionnelle domine les fêtes de la Pâque grecque. Pâque est la plus grande fête de l’orthodoxie grecque et se doit d’être festive. Beaucoup de citadins qui ont encore des attaches dans leurs provinces d’origine retournent fêter Pâque au village. Ils y retrouveront parents et famille mais aussi le plein air pour faire tourner les traditionnelles broches d’agneau. C’est alors que les chants « laïka » (la musique populaire urbaine), qui chantent en général le mal être dans la ville, laissent leur place aux « dimotika » (musique populaire traditionnelle), avec leurs hymnes à la nature et aux amours paysans.

« Theloun n’anthisoun ta klaria » est caractéristique : les branches qui veulent fleurir mais n’y arrivent pas à cause du gel hivernal qui perdure sont comparées à l’amour qui résiste à la tentation des aventures printanières. Ce retour à campagne est aussi l’occasion de se remémorer les hauts faits de la vie des villages du temps où les bandits régnaient dans les montagnes prenant la place des « kleftes » (ces « voleurs » héros de l'indépendance et instigateurs du soulèvement contre le joug turc-ottoman). Voilà donc que les villageois mettent en fuite 40 bandits qui voulaient piller la demeure du pope papa-Lambros (« Stou papa Lambrou tin avli »).

Bien sûr, la fête de Pâque est aussi annoncée en musique (le pontiaque « Erthen ofetos i Lambri »), qu’il s’agisse de « moirologia » - lamentations des femmes inspirées par la peine de la mère de Jésus sur la Croix – comme dans « Simera Despo m’ Pascahlia », ou des chants plus enjoués inspirés par la Résurrection et célébrant la vie par la renaissance de la nature printanière et les annonces des nouveaux mariages (« Irthe i Lambri ki i Paschalia »).

Contenus liés: