Gerakina - chant traditionnel

Last updated juin 19, 2018. Proposé et traduit par iNFO-GRECE en juin 17, 2018. Edited by admin. (Log in to edit this page.)

Catégorie: 

La Gerakina, authentique chanson traditionnelle de Macédoine qui raconte la peine de l'amoureux d'une jeune fille laquelle, dans son effort de tirer de l'eau, est tombée dans le puits.

© Θωμαή Παυλίδου
© Θωμαή Παυλίδου

Η Γερακίνα

Κείμενο (αυθεντικό): [ translittérer ]

Κίνησε η Γερακίνα για νερό κρύο να φέρει,
ντρουμ-ντρουμ, ντρουμ-ντρουμ-ντρουμ,
τα βραχιόλια της βροντούν,
ντρουμ-ντρουμ-ντρουμ, ντρουμπου-ντρουμπου-ντρουμ,
τα βραχιόλια της βροντούν.

Κι έπεσε μες το πηγάδι κι έβγαλε φωνή μεγάλη,
ντρουμ-ντρουμ, ντρουμ-ντρουμ-ντρουμ,
τα βραχιόλια της βροντούν,
ντρουμ-ντρουμ-ντρουμ, ντρουμπου-ντρουμπου-ντρουμ,
τα βραχιόλια της βροντούν.

Κι έτρεξε ο κόσμος όλος κι έτρεξα κι εγώ ο καημένος,
ντρουμ-ντρουμ, ντρουμ-ντρουμ-ντρουμ,
τα βραχιόλια της βροντούν,
ντρουμ-ντρουμ-ντρουμ, ντρουμπου-ντρουμπου-ντρουμ,
τα βραχιόλια της βροντούν.

Κι έριξα χρυσό κορδόνι και την έπιασα απ’ την ζώνη,
ντρουμ-ντρουμ-ντρουμ-ντρουμ-ντρουμ-ντρουμ
τα βραχιόλια της βροντούν,
ντρουμ-ντρουμ, ντρουμ-ντρουμ-ντρουμ,
τα βραχιόλια της βροντούν.

Γερακίνα θα σε βγάλω και γυναίκα θα σε πάρω,
ντρουμ-ντρουμ, ντρουμ-ντρουμ-ντρουμ,
τα βραχιόλια της βροντούν,
ντρουμ-ντρουμ-ντρουμ, ντρουμπου-ντρουμπου-ντρουμ,
τα βραχιόλια της βροντούν.

Ī Yerakína - paradosiakó

Kínīse ī Yerakína yia neró krýo na férei,
ḏroum-ḏroum, ḏroum-ḏroum-ḏroum,
ta vrachiólia tīs vrontoún,
ḏroum-ḏroum-ḏroum, ḏroumpou-ḏroumpou-ḏroum,
ta vrachiólia tīs vrontoún.

Ki épese mes to pīgádi ki évgale fōnī́ megálī,
ḏroum-ḏroum, ḏroum-ḏroum-ḏroum,
ta vrachiólia tīs vrontoún,
ḏroum-ḏroum-ḏroum, ḏroumpou-ḏroumpou-ḏroum,
ta vrachiólia tīs vrontoún.

Ki étrexe o kósmos ólos ki étrexa ki egṓ o kaīménos,
ḏroum-ḏroum, ḏroum-ḏroum-ḏroum,
ta vrachiólia tīs vrontoún,
ḏroum-ḏroum-ḏroum, ḏroumpou-ḏroumpou-ḏroum,
ta vrachiólia tīs vrontoún.

Ki érixa chrysó kordóni kai tīn épiasa ap’ tīn zṓnī,
ḏroum-ḏroum-ḏroum-ḏroum-ḏroum-ḏroum
ta vrachiólia tīs vrontoún,
ḏroum-ḏroum, ḏroum-ḏroum-ḏroum,
ta vrachiólia tīs vrontoún.

Yerakína tha se vgálō kai yynaíka tha se párō,
ḏroum-ḏroum, ḏroum-ḏroum-ḏroum,
ta vrachiólia tīs vrontoún,
ḏroum-ḏroum-ḏroum, ḏroumpou-ḏroumpou-ḏroum,
ta vrachiólia tīs vrontoún.

Gerakina

Texte (traduction) :

Gerakina est partie de l'eau froide pour apporter,
Drum-Drum, Drum-Drum-Drum,
ses bracelets cliquètent,
Drum-Drum-Drum, Drum-Drum-Drum,
ses bracelets cliquètent.

Et dans le puits elle est tombée et crie d’une grande voix,
Drum-Drum, Drum-Drum-Drum,
cliquètent ses bracelets,
Drum-Drum-Drum, Drum-Drum-Drum,
cliquètent ses bracelets.

Et tout le monde a couru et j'ai couru, aussi, le pauvre,
Drum-Drum, Drum-Drum-Drum,
cliquètent ses bracelets,
Drum-Drum-Drum, Drum-Drum-Drum,
cliquètent ses bracelets.

Et un ruban doré j'y ai jeté et par la ceinture je l'ai attrapée,
Tambour-Tambour-Tambour-Tambour-Tambour
Drum-Drum, Drum-Drum-Drum,
cliquètent ses bracelets,
Drum-Drum-Drum, Drum-Drum-Drum,
cliquètent ses bracelets.

Gerakina de là je te tirerai et pour femme je te prendrai,
Drum-Drum, Drum-Drum-Drum,
cliquètent ses bracelets,
Drum-Drum-Drum, Drum-Drum-Drum,
cliquètent ses bracelets.

Présentation

La Gerakina, une authentique chanson traditionnelle qui fait référence à la douleur de l’amoureux d'une jeune fille nommée Gerakina, apparemment riche ou du moins portant beaucoup de bijoux, qui dans l’effort de prendre de l’eau dans le puits y est tombée. L'événement aurait eu lieu dans le village de Nigrita en Macédoine orientale, dans la préfecture de Serres, vers 1860, et depuis lors, les villageois honorent sa mémoire chaque année avec des événements et des représentations de la chute.

Bien sûr, comme avec beaucoup de chants traditionnels, d'autres régions se disputent la paternité de la chanson, et, c'est le cas ici d'un village près de Polygyros en Chalcidique qui, depuis que Gerakina est tombée dans le puits, s'appelle... Gerakini.

Quoi qu'il en soit, la chanson a connu une grande popularité après la 2nde guerre mondiale, certainement à cause de l'intense activité discographique de l'époque mais peut-être aussi à cause d'un concours avec de chansons traditionnelles représentatives de chaque région de Grèce qu'avait été organisé à Athènes juste avant la guerre par le gouvernement d'alors dirigé par Ioannis Metaxas.

Avez-vous trouvé cela intéressant ?

Total de votes : 0

Adaptations musicales

Ça pourrait aussi vous intéresser...