Roland-Garros: Stefanos Tsitsipas prend la porte

Stefanos Tsitsipas ce lundi sur le court Philippe-Chatrier.

Stefanos Tsitsipas ce lundi sur le court Philippe-Chatrier.

On ne le voyait pas partir si tôt. Numéro 4 mondial, finaliste l'an passé Porte d'Auteuil, coup droit carnassier, le Grec Stefanos Tsitsipas avait tous les atouts pour viser le dernier carré du tableau de Roland-Garros. Mais le joueur a été balayé, ce lundi, dès les huitièmes de finale, par une autre tornade, du nom d'Holger Rune. Le Danois, qui vient tout juste de fêter ses dix-neuf printemps, 40e joueur mondial, a foudroyé son adversaire en 4h06 (7-5, 3-6, 6-3, 6-4). Une nouvelle pépite a éclos sur la terre battue d'Auteuil : c'est la première fois que le jeune homme se hisse en quart de finale d'un grand chelem.

Le Grec apparaissait en demi-teinte depuis le début du tournoi parisien. Au premier tour déjà, il avait été mené deux sets à zéro contre l'Italien Lorenzo Musetti avant de remonter la barre et de lever les bras au ciel 3h34 plus tard. Au tour suivant, il avait bataillé quatre sets durant contre un joueur issu des qualifications. Samedi, on le croyait en meilleure forme, se promenant face à son adversaire Mikael Ymer. On repensait à son début de saison tonitruant sur terre - victoire au Masters de Monte-Carlo notamment - et on l'imaginait déjà loin, dans cette...

Explorez...

Ajouter un commentaire