Le renouveau grec attire les entrepreneurs français

Le square Monastiraki et l'Acropole en arrière-plan. Athènes. SEREDA Tomas/TTstudio - stock.adobe.com

Le square Monastiraki et l'Acropole en arrière-plan. Athènes. SEREDA Tomas/TTstudio - stock.adobe.com

L'amitié franco-grecque est un atout. Des liens forts, tissés au fil du temps, qui se sont renforcés lors de la sévère crise économique qu'a traversée la Grèce entre 2008 et 2018. Il y a aussi un alignement des planètes: sortie de la tutelle budgétaire internationale du FMI et de l'UE, la Grèce est en quête d'investissements. «Nous nous tournons vers les amis, souligne Dimitri Papalexopoulos, président du SEV, l'Union des entreprises et industries helléniques, le Medef grec. Nous les avons sollicités pour renforcer nos liens.»

Les Grecs ont activé leurs réseaux de manière que la délégation des vingt-huit hommes d'affaires français rencontre la quasi-totalité du gouvernement grec dont le premier ministre, Kyriakos Mitsotakis. L'occasion pour les entrepreneurs de l'Hexagone «de chercher de nouvelles opportunités, mais aussi de présenter l'excellence et le savoir-faire français afin de commencer de grands projets», a expliqué le président du Medef, Geoffroy Roux de Bézieux, à la presse…

Explorez...

Ajouter un commentaire