La Grèce à un tournant autoritaire?

Des militants tiennent une banderole sur laquelle on peut lire «Ne fermez pas les yeux» près d'un tribunal à Athènes, le 21 octobre 2020, au début du procès concernant la mort de Zak (Zackie) Kostopoulos. — © LOUISA GOULIAMAKI / AFP

Des militants tiennent une banderole sur laquelle on peut lire «Ne fermez pas les yeux» près d'un tribunal à Athènes, le 21 octobre 2020, au début du procès concernant la mort de Zak (Zackie) Kostopoulos. — © LOUISA GOULIAMAKI / AFP

Il est un peu plus de 20h, sur la place Omonia (place de la Concorde), à Athènes et un imposant cortège de manifestants arrive, avec des banderoles à l'effigie de Zak Kostopoulos et d'autres dénonçant les violences policières. Il s'est formé à la suite du verdict prononcé par la Cour d'assises d'Athènes contre les meurtriers de cet homosexuel, drag-queen, connu sous le nom d'artiste Zakie Oh, mort à 33 ans, en septembre 2018.

Explorez...
Ville: 
Pays: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire