La compagnie d’électricité grecque connaît une privatisation houleuse

Dans le centre d'Athènes, devant les bureaux centraux du fournisseur public d'électricité (DEI), un panneau est déployé sur la devanture : « Pas touche à DEI ! » Le 19 octobre, l'assemblée générale extraordinaire du groupe a acté la baisse de la participation de l'Etat, qui va passer de 51 % à 34 % à la faveur d'une augmentation de capital de 750 millions d'euros. L'Etat devient donc minoritaire. Une décision historique en Grèce.

Cette annonce intervient alors que, dans le même temps, la direction de DEI a décidé de vendre 49 % du capital du réseau de distribution de l'électricité, Hellenic Electricity Distribution Network Operator (Hedno), à la société australienne Macquarie Asset Management pour 2,1 milliards d'euros. Cette vente, qui doit être finalisée au premier trimestre 2022, financera en partie le plan d'investissement de plus de 2 milliards d'euros...

Explorez...
Ville: 
Pays: 

Ajouter un commentaire