La Crète secouée par un séisme de magnitude 5,8

Un camion de l’armée passe devant une église orthodoxe endommagée par le séisme du 27 septembre, dans le village d’Arkalohori, en Crète, où de nombreux dégâts ont été constatés. HARRY NAKOS / AP

Un camion de l’armée passe devant une église orthodoxe endommagée par le séisme du 27 septembre, dans le village d’Arkalohori, en Crète, où de nombreux dégâts ont été constatés. HARRY NAKOS / AP

La Grèce est traversée par d’importantes failles géologiques, et les tremblements de terre y sont fréquents. Le dernier séisme meurtrier s’est produit le 3 mars dans le centre du pays, à Elassona, faisant un mort et dix blessés et causant d’importants dégâts.

Un fort séisme a secoué la Crète, lundi 27 septembre, a annoncé l’Observatoire géodynamique d’Athènes. Le séisme a été ressenti à 8 h 17 à 23 km de Héraklion, le chef-lieu de Crète. Il a particulièrement touché la ville agricole d’Arkalohori, où un homme, qui travaillait dans une église qui s’est effondrée, est mort. De nombreux dégâts ont été constatés. Onze personnes ont été légèrement blessées, a ajouté Spiros Georgiou, responsable du bureau de presse de la protection civile.
Séisme inattendu, selon les sismologues

L’épicentre du séisme, d’une profondeur de 10 km et d’une magnitude de 5,8, a été enregistré à 346 km au sud de la capitale grecque, selon l’Observatoire d’Athènes. « C’est un séisme qu’on n’attendait pas, pour l’instant il y a des répliques de 4,5 », a déclaré le sismologue Efthymis Lekkas, président de l’organisme de protection antisismique, cité par l’Agence de presse grecque ANA...

Explorez...

Ajouter un commentaire