Athènes : déchirements autour des nouveaux sentiers en béton de l'Acropole

Les récents travaux sur l'Acropole ont notamment installé de nouvelles voies d'accès en béton. Andreas Simopoulos/Onassis Foundation

, une œuvre de , un aspect . Les qualificatifs ne manquent pas, en Grèce, au sujet de la nouvelle pomme de discorde, au goût de ciment frais, qui a germé au sommet de l'Acropole athénienne. Au cœur de l'émotion, plusieurs sentiers bétonnés flambant neufs qui conduisent désormais les visiteurs aux différents monuments du site - les Propylées, le Parthénon, l'Erechthéion - ont provoqué la colère d'une partie du public et des spécialistes qui dénoncent la et l'enlaidissement de ce joyau archéologique majeur de l'antiquité grecque.

Fruit d'une collaboration entre la Fondation Onassis et le ministère grec de la Culture, les travaux achevés à la fin de l'année dernière sur l'Acropole ont eu pour objet une nouvelle mise en lumière du rocher et différents aménagements destinés à améliorer l'accessibilité au site, notamment pour les personnes à mobilité réduite. Or, si le nouvel éclairage inauguré en septembre ne semble pas avoir beaucoup de détracteurs, ce n'est pas le cas des dispositifs imaginés pour rendre l'Acropole plus accessible. Ceux-ci se déclinent en deux points : un nouvel ascenseur à vue panoramique sur Athènes, sur le versant nord du rocher, ainsi qu'une nouvelle...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...