Grèce : le numéro deux d'Aube dorée a pris la fuite pour éviter la prison

Christos Pappas a refusé de se soumettre à son arrestation. Plusieurs propriétés où le fugitif aurait pu se cacher ont été perquisitionnées sans succès.

Le numéro deux d'Aube dorée, Christos Pappas, s'est soustrait à son arrestation vendredi 23 octobre en Grèce, contrairement au chef et à des dizaines de membres du groupe néonazi qui se sont rendus jeudi à la police après l'émission d'un mandat d'arrêt à leur encontre.

À lire aussi : Grèce: la justice condamne le parti néonazi Aube dorée

L'avocat de Pappas, idéologue et membre historique du parti, a annoncé vendredi que ce dernier ne se livrerait pas aux autorités. Des perquisitions policières dans plusieurs propriétés où le fugitif aurait pu se cacher ont été menées sans succès, a indiqué la télévision publique grecque ERT.

Âgé de 58 ans, Christos Pappas a été condamné à 13 ans de prison à l'issue d'un procès historique en octobre devant la Cour pénale d'Athènes durant lequel plusieurs cadres du parti ont été déclarés coupables d'avoir dirigé une «organisation criminelle».

Grand admirateur de Mussolini et collectionneur de souvenirs de l'époque fasciste italienne, Pappas, dont le père a eu un...

Ajouter un commentaire