Tout comprendre aux tensions militaires entre la Turquie et la Grèce en Méditerranée

Un bateau des gardes-côtes turcs en patrouille, le 4 avril 2016.

Un bateau des gardes-côtes turcs en patrouille, le 4 avril 2016.

La situation, tendue depuis plusieurs semaines entre les deux pays, s'est détériorée cette semaine après le déploiement par Ankara d'un navire de recherche sismique.

La découverte ces dernières années de vastes gisements gaziers en Méditerranée orientale a aiguisé l'appétit des pays riverains comme la Grèce, Chypre, la Turquie, l'Egypte et Israël. 

Ces derniers temps, les recherches turques d'hydrocarbures en Méditerranée orientale, notamment au large de Chypre, ont suscité la colère de la plupart des pays de la région. Après quelques jours de suspension en signe d'apaisement, le président Recep Tayyip Erdogan a finalement annoncé vendredi 7 août la reprise des prospections turques, en réponse à la signature d'un accord maritime entre Athènes et Le Caire qui a suscité la colère d'Ankara. 

Cet accord vise à délimiter les frontières maritimes entre la Grèce et l'Egypte et semble être une réponse directe à un accord similaire conclu en novembre entre la Turquie et le gouvernement officiel libyen, dont le siège est situé à Tripoli. Ankara s'appuie en effet...

Ajouter un commentaire