Erdogan ordonne aux garde-côtes d'empêcher les migrants de traverser la mer Egée

Recep Tayyip Erdogan a accentué la pression sur l'Europe en ouvrant les frontières de la Turquie.

Recep Tayyip Erdogan a accentué la pression sur l'Europe en ouvrant les frontières de la Turquie.

Le président turc invoque les dangers d'une telle traversée pour les populations qui tentent de rejoindre l'Europe.

Après avoir ouvert les frontières de la Turquie, Recep Tayyip Erdogan a donné l'ordre aux services de garde-côtes d'empêcher les migrants de traverser la mer Egée, ont rapporté les médias turcs dans la nuit de vendredi à samedi. 

LIRE AUSSI >> Migrants : le coronavirus, le prétexte d'Orban pour fermer ses frontières 

"Sur ordre du président (...) aucune autorisation ne sera donnée aux migrants de traverser la mer Égée en raison des dangers de cela comporte", a indiqué le corps des garde-côtes cité par l'agence d'information Anadolu. "L'approche consistant à ne pas intervenir pour empêcher les migrants de quitter la Turquie reste valable, sauf pour ce qui concerne les départs par la mer, en raison des dangers", a-t-il ajouté. 

Ankara et Athènes s'accusent

Le service des garde-côtes a déclaré avoir sauvé jeudi 97 migrants en danger, accusant les Grecs d'avoir "dégonflé leurs trois bateaux et les avoir...

Explorez...

Commentaires

Ajouter un commentaire