La Grèce élit sa première présidente de la République

Ekaterini Sakellaropoulou en octobre 2018. © Vassilis Rebapis/Eurokinissi via REUTERS

Ekaterini Sakellaropoulou en octobre 2018. © Vassilis Rebapis/Eurokinissi via REUTERS

La juge Ekaterini Sakellaropoulou, 63 ans, a été élue mercredi à une vaste majorité présidente de la République grecque. Elle devient ainsi la première femme de l'histoire du pays à accéder à ce poste essentiellement honorifique.

Cheveux noirs coupés au carré et petites lunettes rondes, l'actuelle présidente du conseil d'Etat, fervente défenseuse de l'environnement, a été élue dès le premier tour du scrutin par 261 députés sur 300. Cette juge expérimentée prêtera serment le 13 mars.

Ekaterini Sakellaropoulou est présentée comme la candidate de «l'unité» et du «progrès» par le premier ministre conservateur Kyriakos Mitsotakis, qui l'a habilement choisie à ce poste car elle transcende les divisions partisanes traditionnelles.

Lire aussi: La droite reprend le pouvoir en Grèce

Avec plus des 200 suffrages requis par la Constitution hellénique, elle a été élue pour un mandat de cinq ans renouvelable par les députés du parti Nouvelle Démocratie (droite, au pouvoir), de Syriza, le parti de gauche de l'ancien premier ministre Alexis Tsipras, et du mouvement de centre gauche Kinal.

«S'ouvrir sur l'avenir»

A peine son nom a-t-il...

Explorez...

Ajouter un commentaire