Alexis Tsipras: «Les leçons du cas grec sont cruciales pour l’Europe tout entière»

Alexis Tsipras (ici, en septembre à Thessalonique) était le premier ministre de la Grèce, il y a quatre ans, lorsque son pays a failli être évincé de la zone euro. KOSTAS TSIRONIS/EPA/MAXPPP

Alexis Tsipras (ici, en septembre à Thessalonique) était le premier ministre de la Grèce, il y a quatre ans, lorsque son pays a failli être évincé de la zone euro. KOSTAS TSIRONIS/EPA/MAXPPP

INTERVIEW EXCLUSIVE - Attendu à Paris mercredi pour inaugurer une chaire à Sciences Po sur la «dette souveraine», l'ancien premier ministre grec a accordé un entretien au Figaro.

Propos recueillis à Athènes

LE FIGARO. - Vous vous rendez à Paris ce mercredi pour inaugurer une chaire à Sciences Po sur la «dette souveraine». Pourquoi?

Alexis TSIPRAS. - C'est l'ancien premier ministre italien Enrico Letta, le doyen de l'école des affaires internationales de Sciences Po, qui m'a invité en France pour inaugurer cette chaire sur la dette souveraine. Je viens parler de l'expérience grecque sur un sujet universel. La Grèce, d'une certaine manière, a servi de cobaye au système financier international et au FMI.

Quelles expériences avez-vous tirées sur la dette souveraine en tant que premier ministre de la Grèce?

Les leçons du cas grec sont cruciales pour l'Europe tout entière puisqu'elles ont montré, au-delà des faiblesses de l'économie grecque, celles du projet politique européen. L'ampleur de l'erreur d'avoir intégré le FMI au programme d'aide européen a été...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...