La Grèce veut obtenir un allégement de ses contraintes budgétaires

Le Premier ministre grec fait traditionnellement son discours de rentrée à la foire internationale de Thessalonique, début septembre.

Le Premier ministre grec fait traditionnellement son discours de rentrée à la foire internationale de Thessalonique, début septembre.

A Thessalonique, le Premier ministre grec, Kyriákos Mitsotákis, a confirmé des réductions d'impôts massives pour relancer l'économie et attirer les investisseurs. Il devra convaincre ses créanciers s'il veut voir alléger les contraintes qui pèsent sur les finances publiques du pays.

Porté par de très bons sondages depuis qu'il est arrivé au pouvoir en Grèce il y a deux mois, le conservateur Kyriákos Mitsotákis a détaillé samedi à la foire de Thessalonique les réformes et les baisses d'impôts qu'il compte mettre en place rapidement pour relancer l'économie.

L'impôt sur les bénéfices des entreprises, a-t-il promis, sera ramené de 28 à 24 % l'an prochain et la taxation des dividendes de 10 à 5 %

Explorez...
Pays: 

Ajouter un commentaire