Tennis - ATP - Washington : Nick Kyrgios contre Stefanos Tsitsipas, choc de furieux en demi-finales

D'opposés à partenaires de double

Au départ, il y avait le « bully » et le « bullied », le gars populaire du lycée, veste de foot US sur les épaules, avec sa clique de suiveurs, et le gamin isolé parce que différent, du genre à lire dans son coin entre les cours plutôt qu'à jouer au ballon avec les autres. Dans le rôle du harceleur un peu bourrin, Nick Kyrgios, pas à l'aise avec les sorties philosophiques sur twitter de Stefanos Tsitsipas, le harcelé donc, ni avec ses vlogs, des vidéos publiées sur YouTube dans lesquelles il se met en scène et raconte des instants de vie. « On ne pourrait pas être plus différents, disait l'Australien en mai dans un podcast sulfureux. Il est assez intéressant, même si certaines choses qu'il poste me font vraiment rire. Je ne pourrais jamais regarder ses vlogs. Tu ne postes pas une photo de toi à moitié nu, ce n'est pas normal, c'est trop. J...

Explorez...

Ajouter un commentaire