Les joyaux de l’Antiquité grecque s’érodent sous l’effet du changement climatique

Le dérèglement du climat risque de mettre en danger des monuments helléniques millénaires. Pluies acides, pollution atmosphérique, alternance entre sécheresses et pluies torrentielles... Le marbre pourrait se fragiliser irrémédiablement.

Ils ont tenu 2000 ans contre vents et guerres, et sont menacés par les dérèglements du climat causés par l'homme. Mardi, des scientifiques ont déclaré que les monuments grecs sont en danger, lors d'une conférence sur les changements climatiques et le patrimoine culturel. La pollution atmosphérique et les pluies acides érodent le marbre, et les temples et murs antiques connaissent des problèmes de structure du fait des phénomènes météorologiques extrêmes comme les sécheresses et les pluies torrentielles.

» LIRE AUSSI - Sécurité, agriculture, forêts, vin... Ce que la hausse des températures de 2,5°C changerait

Ces inquiétudes concernent notamment l'Acropole d'Athènes, un des sites archéologiques les plus visités au monde. Même si l'antique citadelle de la capitale grecque demeure sans doute le site archéologique le mieux préservé du pays, certains signes donnent à penser que les changements climatiques affectent de plus en...

Explorez...
Ville: 

Commentaires

Ajouter un commentaire

Articles similaires