Au port du Pirée, l'insoluble chômage au coeur de l'élection en Grèce

Le Pirée (Grèce) - A Pérama, cité portuaire du Pirée, le chômage avoisine les 80% dans la zone des chantiers navals. Ici, "les pauvres sont restés pauvres" sous le gouvernement de gauche, déplore une habitante, mais ils craignent de s'appauvrir encore en cas de victoire de la droite le 7 juillet.

Au-dessus des réservoirs de pétrole et du port à conteneurs, les baraques en ciment, en tôle et en bois s'enchevêtrent de manière anarchique sur les hauteurs de la cité ouvrière de 25.000 habitants.  

Dans le quartier d'"Ano Perama" aux airs de favela méditerranéenne, Pavlos Tassimakis vit avec ses cinq enfants et sa femme dans une maisonnette de deux pièces qu'il a fabriquée. 

A 51 ans, cet ancien chauffeur routier a déjà connu douze ans de chômage et ne touche plus d'allocations depuis longtemps. Frappée également de plein fouet par la crise, son épouse Paraskevi, après avoir enchaîné des contrats courts comme femme de ménage dans la mairie voisine de Korydallos, est, elle aussi, à nouveau sans emploi.  

"Nous sommes sept à la maison, et nous...

Explorez...
Ville: 
Pays: 

Ajouter un commentaire