Athènes en dix dates: 26 septembre 1687, les Vénitiens bombardent le Parthénon

LE FIGARO HORS-SÉRIE - 8/10- De la victoire de Thémistocle contre les Perses à la Seconde Guerre mondiale, raconte dix journées phares de l'histoire de la capitale grecque. Aujourd'hui, le récit de la reconquête de la ville par Venise.

Il n'aime que l'odeur de la poudre, les assauts, la victoire. Très jeune, Francesco Morosini s'est enrôlé dans les forces armées vénitiennes où il s'est illustré en résistant durant vingt-trois ans aux Ottomans dans Candie, la capitale de la Crète. Mais en 1669, Francesco a été contraint de capituler et il n'oubliera jamais cet affront. La Sérénissime non plus. La République n'attendait qu'une occasion pour prendre sa revanche. Elle se présente quand une guerre oppose les Turcs au Saint Empire romain germanique en 1683.

Avec une troupe peu nombreuse, Morosini part en campagne pour reconquérir quelques îles et des forteresses perdues. Puis avec son lieutenant, le comte de Kœnigsmark, un Suédois au service de Venise, il s'attaque au Péloponnèse. Pylos, Modon, Argos et Nauplie sont enlevées. En 1687, toute la Morée est conquise et le condottiere décide de s'attaquer à Athènes.

Débarquant nuitamment au Pirée avec neuf mille...

Explorez...

Ajouter un commentaire