La Grèce pressée d'accélérer la réduction des créances douteuses

Si l'activité repart en Grèce, le volume colossal des créances douteuses dans les bilans des banques risque d'en freiner l'essor. Le gouvernement propose des solutions à ses créanciers qui en font une condition de leur aide sur la dette.

A quelques mois de probables élections législatives , le gouvernement grec a rehaussé lundi ses prévisions de croissance : 2,5 % pour cette année (après 2 % en 2018) puis 2,3 % l'an prochain et 2,1 % en 2021. Un rythme qui révèle une part d'optimisme mais qui reflète aussi le volontarisme de l'équipe au pouvoir de poursuivre les réformes pour attirer les investisseurs et créer des emplois. Même s'il est contesté par certains, l'augmentation du salaire minimum au premier février a commencé à desserrer le corset de l'austérité pour les ménages.

Privatisation partielle de l'aéroport d'Athènes

Les privatisations devraient rapporter davantage dans les caisses de l'Etat cette année : l'Agence de privatisation a annoncé en fin de semaine dernière la prolongation pour 20 ans du contrat de concession de l'aéroport international d'Athènes.

Cet accord devrait rapporter 1,4 milliard d'euros à l'Etat, l'actionnaire majoritaire...

Explorez...
Ville: 
Pays: 

Ajouter un commentaire