La Grèce peut tourner la douloureuse page de sa dette abyssale

Ce n'était pas facile pour le ministre grec des Finances, Euclide Tsakalotos, mais un accord a été trouvé cette nuit au château de Senningen, au Luxembourg. © Julien Warnand/EPA/Keystone

Ce n'était pas facile pour le ministre grec des Finances, Euclide Tsakalotos, mais un accord a été trouvé cette nuit au château de Senningen, au Luxembourg. © Julien Warnand/EPA/Keystone

Alors que les taux d'intérêt des emprunts d'Etat italiens alarment un quotidien comme Die Presse, en Autriche - qui se remémore la similitude de la situation en Grèce il y a trois ans! -, les citoyens hellènes attendaient cela depuis des mois, au point de ne plus trop y croire: les ministres des Finances de la zone euro ont fini par s'entendre dans la nuit de jeudi à vendredi sur un vaste accord mettant fin à huit années de crise, d'austérité et de plans de sauvetage pour leur pays. Celui-ci inclut un dernier allégement important de la dette, sur dix années: les Grecs pourront ainsi commencer à rembourser en 2032, contre 2022 auparavant. Ce, grâce à un petit pas fait par Berlin, qui a toujours été très sévère sur ce dossier.

Lire aussi: Accord des créanciers sur la dette et la sortie du plan d'aide de la Grèce

«La crise grecque s'achève ici, cette nuit. Nous sommes finalement arrivés au bout de ce chemin qui a été si long et si difficile. C'est un moment historique», s'est félicité le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici. «Il n'est pas exagéré de dire que la crise économique qui s'achève a fait une victime...

Explorez...
Ville: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...