Crise de la dette en Grèce : les Européens s'accordent sur la sortie du plan d'aide

En dix ans, la Grèce a accumulé les plans d'austérité, a bénéficié de trois plans d'aide international et a frôlé le Grexit. (Crédits : Reuters)

En dix ans, la Grèce a accumulé les plans d'austérité, a bénéficié de trois plans d'aide international et a frôlé le Grexit. (Crédits : Reuters)

Après huit années de crise, la Grèce va enfin pourvoir faire son retour sur les marchés financiers, le 21 août prochain. L'accord (historique) conclu par les 19 ministres des Finances de l'Eurogroupe à Luxembourg, dans la nuit de jeudi à vendredi, prévoit, en effet, un allègement de l'énorme dette grecque (environ 180% de son PIB) et permet à Athènes de quitter, comme prévu, la tutelle de ses créanciers (zone euro et FMI) pour recommencer à se financer seule sur les marchés, après plusieurs années de profonde récession et de trois programmes d'aide.

Selon plusieurs sources s'étant confiées à Reuters, les discussions (qui ont duré plus de six heures) se sont prolongées car l'Allemagne a manifesté une résistance de dernière minute contre l'allègement de la dette la Grèce, pourtant jugé nécessaire par ses créanciers pour assurer sa crédibilité sur les marchés financiers.

"Les négociations ont été difficiles, reconnaissons-le. Mais je considère que le problème de la dette grecque est désormais derrière nous", s'est félicité Bruno Le Maire, ministre français des Finances. "La crise de la dette grecque s'achève ici", a renchéri Pierre Moscovici,...

Explorez...

Ajouter un commentaire