Des anarchistes grecs vraisemblablement à l'origine du colis piégé au FMI

Le groupe anarchiste grec Conspiration des cellules de feu est "vraisemblablement à l'origine" de l'envoi du colis piégé ayant explosé jeudi au siège du FMI à Paris, faisant un blessé, a indiqué à l'AFP une source policière grecque.

Cette source a en effet souligné que le ministre adjoint grec de la Protection civile Nikos Toskas a été avisé par les autorités françaises que le colis envoyé au FMI avait été expédié d'Athènes, comme celui envoyé au bureau du ministre allemand Wolfgang Schäuble ministère allemand des Finances.

Or ce premier envoi contenant "un mélange explosif", selon les autorités allemandes, a été revendiqué jeudi matin par la Conspiration des cellules de feu, apparu en 2008 et dont plus d'une dizaine de membres purgent de lourdes peines depuis leur arrestation en 2011.

Le groupe a fait sa réapparition en 2014 en provoquant de petits attentats à l'engin explosif sans faire des victimes.

L'explosion du colis piégé au siège du FMI a "légèrement blessé" aux mains et au visage la secrétaire qui se trouvait dans le bureau, selon la préfecture de police de Paris.

Le président français François Hollande a qualifié d'"attentat" cet...

Explorez...

Ajouter un commentaire