Les Grecs se ruent sur l'huile d'olive et le café avant une hausse de la TVA

Des bouteilles d'huiles d'olive grecque Crédits photo : © Yorgos Karahalis / Reuters/REUTERS

Des bouteilles d'huiles d'olive grecque Crédits photo : © Yorgos Karahalis / Reuters/REUTERS

A quelques jours de cette fin d'année, à Athènes, ce n'est pas la ruée vers l'or mais vers… l'huile d'olive, le café ou encore, dans une moindre mesure, le tabac. Chaque heure compte, notamment pour les professionnels, qui gonflent leurs stocks. «Certains espèrent faire des réserves pour six mois», assure Giorgos Kourasis, secrétaire général de la Fédération des métiers de la restauration de Grèce. La raison de cette ruée? La TVA va augmenter au 1er janvier.«C'est un véritable tsunami de taxes qui s'abat sur nous, en cette septième année de récession. Du jamais-vu», reprend Giorgos Kourasis, «et il va falloir que les professionnels absorbent cette hausse pour ne pas perdre leur clientèle».

Nombre de secteurs sont touchés par ces augmentations, dont la téléphonie fixe, la télévision câblée, le fioul, l'essence, les cigarettes électroniques et le tabac. «La dernière augmentation sur le paquet de cigarettes date d'à peine huit mois!» déplore Kourasis. En ajoutant: «Les Grecs vont se fournir encore illégalement, en provenance des pays voisins.» Les restaurateurs de vingt îles, dont celles des Cyclades, vont subir la hausse de la TVA sur l'huile d'olive de 9 à 13 %. Ce qui...

Explorez...
Ville: 
Pays: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire