Grèce : la vente très controversée du port du Pirée

Des millions de touristes embarquent chaque été dans les ferries au port du Pirée pour rejoindre les îles grecques. Crédits photo : age fotostock/Terrance Klassen

Des millions de touristes embarquent chaque été dans les ferries au port du Pirée pour rejoindre les îles grecques. Crédits photo : age fotostock/Terrance Klassen

C'est à 14 heures, ce mardi, que le conseil d'administration du Taiped, fonds de privatisations grec, se penchera sur les offres de rachat des 67 % du port du Pirée. Une étape importante et déterminante puisque de l'avancée de ce dossier dépendra l'avenir des autres privatisations dans le pays. Le Taiped, composé aussi d'experts étrangers, devra examiner l'évaluation de la valeur du port du Pirée, réalisée par deux entreprises indépendantes (Kantor et American Appraisal Hellas), ainsi que l'offre financière déposée le 21 décembre dernier.

Tout porte à croire qu'il n'y aura qu'un seul candidat: le géant chinois Cosco. APM Terminals, la filiale de la société danoise A. P. Moller-Maersk, et l'opérateur portuaire International Container Terminal Services Inc, basé aux Philippines, ont récemment jeté l'éponge. Les Danois préférant concourir avec les huit autres candidats sur le rachat du port de Thessalonique, dans le nord du pays.

Cosco a déjà prouvé son efficacité

Cosco, le premier armateur de Chine et ...

Explorez...
Pays: 

Ajouter un commentaire

Articles similaires