Grèce : la zone euro met la pression sur le FMI

Le patron du fonds de soutien de la zone euro (MES) Klaus Reglin avec la directrice générale du FMI Christine Lagarde. - Michel Euler / AP / SIPA

Le patron du fonds de soutien de la zone euro (MES) Klaus Reglin avec la directrice générale du FMI Christine Lagarde. - Michel Euler / AP / SIPA

Le patron du fonds de soutien de la zone euro affirme que la Grèce ne peut pas se passer du FMI dans son programme de soutien financier, et agite la menace du Grexit.

Le dossier grec revient sur la table, et c'est le fonds de soutien de la zone euro qui lance le sujet. «?Il doit y avoir une contribution financière parce que le Fonds monétaire international, aux termes du traité du MES (mécanisme européen de stabilité) et de l'accord conclu lors du sommet de juillet, devrait participer financièrement au programme?», a déclaré le chef du MES au quotidien grec Vima.

Le Premier ministre grec, Alexis Tsipras, avait estimé cette semaine qu'il n'était «?pas nécessaire?» que le FMI participe au plan de sauvetage financier de la Grèce au côté de l'UE, au vu des besoins réduits de financement et sa position «?non constructive?».

Mais Klaus Regling ne partage pas cet avis. Il a averti que «?si le FMI décide de ne pas participer (financièrement) alors cela pourrait devenir un grand problème?» avant de nuancer ses propos : «?Mon sentiment est que le FMI va participer?» même «?faiblement?».

Lire aussi

> La Grèce adopte son programme d'austérité...

Ajouter un commentaire