Le Parlement grec adopte le troisième plan d'aide au pays

Le Parlement grec a adopté vendredi matin, après un débat qui a duré toute la nuit, le troisième plan d'aide au pays, d'un montant de 85 milliards d'euros, essentiellement grâce aux voix de l'opposition. Avant même la fin du vote par appel nominal, l'accord avait déjà été approuvé par 151 députés. Le Parlement en comptant 300, la majorité absolue était atteinte, a observé la télévision grecque.

Le texte a été adopté par 222 voix pour, 64 contre et 11 abstentions. Le Premier ministre Alexis Tsipras avait appelé juste avant le vote l'assemblée à voter en faveur d'un accord qui permet selon lui d'assurer "la survie du pays et de continuer le combat".

Mais le Premier ministre a surtout reçu le soutien de l'opposition. Dans le détail, seuls 118 députés de la majorité ont voté en faveur du plan d'aide alors que 104 députés de l'opposition se sont donc joint au "oui". Un total de 64 députés ont voté contre l'accord et 11 se sont abstenus.

Alexis Tsipras, sollicitera un vote de confiance après le 20 août, date à laquelle Athènes doit rembourser 3,2 milliards d'euros à la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré vendredi un haut fonctionnaire gouvernemental.

Ajouter un commentaire