Référendum : des frondeurs du PS vont défiler pour le «non» à Athènes

Pascal Cherki à Paris, le 10 septembre 2013. Crédits photo : MIGUEL MEDINA/AFP

La cohésion de leur parti ne semble décidément pas embarrasser les frondeurs socialistes. Alors que nombre de responsables politiques sont restés prudents sur l'attitude à adopter face au référendum, qui se tiendra ce dimanche en Grèce sur le plain d'aide européen, l'aile gauche du PS a quant à elle choisi une position claire: le soutien à Alexis Tsipras.

Une délégation de parlementaires, composée notamment du député frondeur Pascal Cherki ainsi que des eurodéputés Isabelle Thomas et Emmanuel Maurel, a même prévu de se rendre à Athènes ce week-end afin de manifester en faveur du «non». «Il n'est pas possible que sur la Grèce on soit à équidistance», s'agaçait mardi ce dernier dans les colonnes du Monde, regrettant la neutralité de François Hollande et du Parti socialiste.

«Un Syriza à la française» dans la tête de responsables socialistes

«Nous voulons aller à Athènes pour exprimer notre solidarité et notre soutien moral au peuple grec et au gouvernement grec d'Alexis Tsipras qui résiste face aux créanciers», assume Emmanuel Maurel dans le quotidien du soir, tandis que son mouvement a de son côté arrêté sa position sur un «appel à ce que chacun retrouve...

Explorez...

Ajouter un commentaire