La contre-proposition grecque jugée insuffisante

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras, lors de ses explications devant le parlement grec le 5 juin 2015. - AFP

Le Premier ministre grec Alexis Tsipras, lors de ses explications devant le parlement grec le 5 juin 2015. - AFP

La nouvelle proposition grecque de réformes faite à l'Union Européenne et au Fonds Monétaire International serait insuffisante, selon des responsables européens.

La Grèce a soumis une contre-proposition de réformes à l'Union Européenne (UE) et au Fonds Monétaire International (FMI) afin de trouver un accord permettant la reprise du financement du pays dont les caisses sont quasiment vides, a indiqué mardi à l'Agence France Presse (AFP) une source européenne. Les deux institutions, qui ont prêté plus de 240 milliards d'euros à l'Etat grec, négocient avec le gouvernement grec depuis une semaine sur la façon de rembourser cette dette. La crise de la dette grecque empoisonne notamment la vie des Bourses mondiales .

A lire également :

INTERVIEW. Loukas Tsoukalis : « La fin du mois est la limite absolue pour un accord entre Athènes et ses créanciers »

Deux émissaires du Premier ministre grec Alexis Tsipras, dont le chef de file des négociations politiques Euclide Tsakalotos, se sont rendus lundi à Bruxelles pour évaluer «?les marges?» en vue d'un éventuel accord avec les créanciers. Ils se sont entretenus avec le commissaire européen chargé des...

Explorez...

Ajouter un commentaire