La Grèce prête à un accord

Est-ce un nouveau coup de bluff pour rassurer et freiner les sorties de capitaux du pays, ou les négociations entre Athènes et ses créanciers - Fonds monétaire international (FMI), Banque centrale européenne (BCE) et Union européenne - sont-elles enfin, cette fois, entrées dans leur dernière phase ?

Lundi 18 mai au soir, le premier ministre grec, Alexis Tsipras, et son ministre des finances, Yanis Varoufakis, ont tous deux promis la conclusion d'un accord dans les prochains jours. « D'ici à la fin de la semaine », a précisé Yanis Varoufakis lors d'une très longue interview tardive sur la chaîne de télévision privée Star.

Devant la puissante association des entrepreneurs et industriels de Grèce (SEV), le premier ministre avait, lui, confirmé quelques heures auparavant « être dans la dernière ligne droite » et présenté les pistes de compromis. « Les objectifs d'excédent primaire pour cette année et l'année prochaine vont être revus à la baisse (?) et l'accord ne prévoira aucune nouvelle coupe dans les salaires et les retraites », a t-il déclaré.

En contrepartie, le gouvernement grec a fait parvenir lundi à ses créanciers une...

Explorez...

Ajouter un commentaire

Articles similaires