Lagarde exclut un report de paiement pour la Grèce

Le versement de la nouvelle tranche, d'un montant de 7,2 milliards de dollars, allègerait la pression sur Athènes mais la troïka la lie à un engagement sur des programmes de réformes de la part du gouvernement de gauche grec (Crédits : © Francois Lenoir / Reuters)

Le versement de la nouvelle tranche, d'un montant de 7,2 milliards de dollars, allègerait la pression sur Athènes mais la troïka la lie à un engagement sur des programmes de réformes de la part du gouvernement de gauche grec (Crédits : © Francois Lenoir / Reuters)

"C'est clairement une voie qui ne serait ni adaptée ni recommandable dans la situation actuelle", a affirmé Christine Lagarde lors d'une conférence de presse à l'ouverture des assemblées semi-annuelles du FMI et de la Banque mondiale à Washington.

AInsi, Christine Lagarde, directrice du FMI, a expliqué que l'institution n'accorderait aucun délai de paiement à la Grèce qui doit rembourser ses créanciers.

Elle était interrogée sur des informations de presse faisant état d'une demande grecque pour obtenir des reports dans les remboursements qu'Athènes doit effectuer auprès de ses créanciers.

Une aide toujours accordée à des pays en développement

Christine Lagarde a souligné que des reports de paiements étaient exceptionnels dans l'histoire du FMI "et n'avaient jamais été suivis de résultats productifs".

Elle a rajouté que de tels reports n'ont jamais été accordés à des économies avancées et toujours à des pays en développement.

"Nous n'avons jamais vu une économie développée demander des reports de paiements", a-t-elle souligné, rappelant que de tels reports entraineraient obligatoirement de nouveaux...

Explorez...
Pays: 
Organization: 
Personnes: 

Ajouter un commentaire