Charles Michel

A propos de Charles Michel

Charles Michel

Charles Michel, né le 21 décembre 1975 à Namur, est un homme d'État belge, membre du Mouvement réformateur (MR). Il est Premier ministre depuis le 11 octobre 2014.

Issu d'une famille d'entrepreneurs flamands, il est le fils de Louis Michel et le frère de Mathieu Michel. Il grandit à Jodoigne, où il rejoint en 1992 le mouvement de jeunesse du Parti réformateur libéral (PRL). Il est élu deux ans plus tard au conseil provincial du Brabant wallon, dont il devient vice-président en 1995.

Il fait son entrée à la Chambre des représentants en 1999, étant à 23 ans le benjamin de l'assemblée. L'année suivante, il est désigné ministre des Affaires intérieures du gouvernement wallon. Il exerce cette responsabilité jusqu'en 2004, quand le Mouvement réformateur est rejeté dans l'opposition par les socialistes.

Au cours des élections communales de 2006, il se fait élire bourgmestre de Wavre, mais se trouve empêché dès 2007, lorsqu'il accède au gouvernement fédéral comme ministre de la Coopération au développement. Après l'échec du MR aux élections de 2009 et de 2010, il obtient le départ de Didier Reynders de la direction du parti et est élu à sa succession.

En juin 2014, un mois après les élections fédérales de 2014, le roi Philippe le charge d'une mission d'information, puis lui confie un mandat de formation — conjointement avec Kris Peeters — d'une « coalition suédoise », surnommée « kamizake » par ses détracteurs car le MR y sera le seul parti francophone. Étant parvenu à établir un accord de gouvernement, il est assermenté Premier ministre en octobre et s'appuie donc sur une majorité où siègent notamment les nationalistes flamands de la N-VA. Plus jeune chef du gouvernement de l'histoire belge, il mène une politique libérale associant privatisation des services publics, réduction des dépenses publiques, réforme des retraites et déréglementation du marché du travail.

Il remet sa démission en décembre 2018, environ dix jours après que la N-VA a quitté la coalition pour dénoncer la signature par le gouvernement du Pacte mondial sur les migrations. Le souverain le charge d'expédier les affaires courantes jusqu'aux élections de 2019.

Lire plus dans https://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Michel

Contenus relatifs à Charles Michel

L'opposition rend le gouvernement belge coresponsable de la situation en Grèce

La Chambre a été le théâtre jeudi d'un nouveau débat enflammé sur la Grèce, l'opposition rendant le gouvernement belge coresponsable de la situation économique actuelle de ce pays, la majorité dénonçant un effet girouette dans le chef des socialistes de l'ex-Premier ministre Elio Di Rupo.

Grèce : les créanciers sont-ils réalistes ?

Grecs et créanciers jugent la partie d'en face "irréaliste" (Crédits : FRANCOIS LENOIR)

Alors que, plus que jamais, les discussions entre la Grèce et ses créanciers semblent gelées, les deux parties se renvoient des accusations de manques de réalisme. Du côté grec, Alexis Tsipras, le premier ministre, affirme refuser des exigences « irrationnelles » des créanciers.

Mini-sommet «entre grands» sur la Grèce: Charles Michel pas d'accord

© Photo News

Un mini-sommet informel « entre grands » avec Tsipras, en marge du Conseil européen qui se tient ces jeudi et vendredi  ? L'initiative du président du Conseil Donald Tusk a fortement mécontenté le Premier ministre belge Charles Michel. Celui-ci a confié son sentiment au Soir ce jeudi matin :

Charles Michel "en colère", le Benelux obtient une rencontre sur la Grèce avec ...

Le Premier ministre belge Charles Michel a demandé, au nom du Benelux, à rencontrer le président du Conseil européen Donald Tusk pour lui demander des explications sur la réunion organisée jeudi soir en marge du sommet européen pour parler, avec quelques dirigeants européens, de la situation en G

Entre la Grèce et l'UE, un compromis en chantier

Le Premier ministre belge Charles Michel accueille Yanis Varoufakis (à gauche) et Alexis Tsipras. (Photo Emmanuel Dunand. AFP)

La bourse d'Athènes croit à un compromis entre la Grèce et ses partenaires européens : ce jeudi, elle a fortement rebondi (+6,73%), après avoir plongé la veille (-4%), et ce, malgré l'échec de l'Eurogroupe.