La ministre du Développement agricole annonce des mesures pour l'agriculture

batzeli

Le ministre du Développement agricole et de l'Alimentation, Katerina Batzeli, a présenté mardi les interventions prévues dans l'agriculture dans le cadre d'une nouvelle stratégie nationale, ainsi que les actions programmées pour les prochains mois, à l'issue d'un séminaire, à Athènes, intitulé "Dialogue social pour l'agriculture, le développement agricole et l'alimentation".

Dans une conférence de presse, Mme Batzeli a déclaré compter de la part des agriculteurs qui bloquent les routes, sur leur sentiment de responsabilité sociale, soulignant que le dialogue se poursuit dans les prochains jours.

Parmi les mesures immédiates qu'a annoncées la ministre, figurent le renforcement des liquidités (un montant total prévu en 2010 de 5,5 milliards d'euros), la réforme des Assurances agricoles grecques (ELGA) avec une répartition plus juste des dédommagements (projet de loi à déposer d'ici juin 2010), la participation des jeunes agriculteurs dans les associations syndicales de l'agriculture (une représentation proposée à hauteur de 60%), la réduction du coût de production, le contrôle de la fourchette des prix entre la production et la consommation.

Sur ce point, il est précisé que les prix de détail ne devant pas dépasser environ 100% des prix du producteur, le prix de gros par ailleurs devant être inférieur à 30% du prix de production, et que les fraudeurs seraient pénalisés sévèrement.

Il est enfin prévu la mise en place d'un dispositif "Tiressias" (liste rouge des mauvais payeurs) dans le secteur alimentaire aussi, la spécification de la profession d'agriculteur et son entrée dans la formation permanente des programmes du ministère de l'Education.

Mme Batzeli a souligné par ailleurs que des conceptions profondément ancrées étaient le principal obstacle à la rationalisation du fonctionnement de l'économie agricole, citant notamment la conception que les agriculteurs doivent vivre des subventions.

Aucun barrage n'a été levé après l'annonce de la ministre et les agriculteurs se disaient déterminés à rester sur les routes.

Le président de la Nouvelle Démocratie (ND, opposition conservatrice), Antonis Samaras, recevant mardi les délégués syndicaux des agriculteurs de l'Epire et de Thessalie, a appelé en leur présence le premier ministre, Georges Papandréou, "à assumer ses responsabilités et à amorcer immédiatement un dialogue avec les agriculteurs pour résoudre leurs problèmes".

i-GR/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...