Décès de Christos Lambrakis, un des magnats des médias grecs

labrakis enterrement

Christos Labrakis en chemin vers sa dernière demeure.

Le président du groupe de médias "DOL", Christos Lambrakis, décédé lundi à l'âge de 75 ans à l'hôpital Onassis, où il était entré le 24 novembre dernier au service de cardiologie, a été conduit mercredi à sa dernière demeure au premier Cimetière d'Athènes, en présence d'une foule nombreuse et de tout ce qu'Athènes compte de personnalité politique et médiatique.

Outre une foule nombreuse d'amis, collaborateurs, hommes des lettres et des arts, du monde politique et le personnel du Palais de la Musique, le premier ministre, Georges Papandréou, le président de la ND, Antonis Samaras, ont assisté aux funérailles de Christos Lambrakis, dont la messe funèbre a été célébrée par l'archevêque d'Athènes et primat de Grèce, Mgr Ieronymos.

Né en 1934, Christos Lambrakis avait fait des études en Grande-Bretagne et en Suisse, et était entré dans le journalisme après son service militaire dans la Marine, pour devenir en 1957 directeur des journaux et périodiques du groupe "To Vima".

A partir de 1970, il dirige DOL, "Organisme journalistique Lambrakis", qui, sous sa baguette, devient un groupe puissant et influent dans la vie politique et culturelle de la Grèce. En 1989 et en collaboration avec Pygassos SA, Geniki Ekdotiki Ellados-Messimvrini SA, Ch. C. Tegopoulos SA et Kathimerini SA, fonde la société Tiletypos SA, groupement d'affaires de Mega Channel.

A travers le DOL et l'Idryma Lambrakis (fondation Lambrakis), il soutien sous forme de sponsoring ou de mécénat des nombreuses actions culturelles, éducatives et environnementales.

Membre de l'association des Amis de la Musique dont il a été un des fervents défenseurs des projets, il crée le Palais de la Musique d'Athènes, le premier centre pour la musique à rayonnement international en Grèce.

En 1997, il fut le premier éditeur en Grèce à introduire la presse informatisée sur Internet, lançant, deux ans plus tard, le portail d'information www.in.gr.

Le président de la République, Carolos Papoulias, a été parmi les premières personnalités politiques à exprimer ses condoléances à la famille et aux proches, rendant un dernier hommage à Christos Lambrakis, qui laisse derrière lui à la Grèce, grâce à sa passion et sa culture, un patrimoine inestimable.

Pour sa part, le premier ministre, Georges Papandréou, a tenu à souligner dans des déclarations lundi que "Christos Lambrakis a été une personnalité prestigieuse de la vie publique du pays, une présence qui a influencé l'évolution du journalisme, des médias et de la culture. Son apport dans les Lettres et les Arts a été immense. Sa disparition laisse un grand vide et marque la fin d'une époque".

Le président de la Nouvelle Démocratie (ND), Antonis Samaras, rappelle à son tour la contribution considérable de l'éditeur, son rôle d'avant-garde même dans des temps difficiles, ses activités dynamiques dans l'éducation, les arts, l'environnement, les nouvelles formes de l'agriculture et de l'industrie touristique, la mise en valeur des nouvelles technologies.

i-GR/ANA-MPA

Ajouter un commentaire