Une Vierge à part : la Panagia Soumela

soumela trabzon

On ne compte plus le nombre d'églises dédiées à la Vièrge en Grèce, mais il en est une qui tient une place à part, et qui est à l'honneur en ce jour de la Dormition, c'est la Panagia Soumela, à Vermio, préfecture de Veroia en Macédoine, symbole du martyr et du déracinement des Pontiques, les Grecs du Pont Euxin, partis de la côte sud, aujourd'hui turque, de la mer Noire.

La Très Sainte Vièrge de Soumela est aujourd'hui un des importants lieux de pèlerinage du 15 août, avec celle de l'île de Tinos dans les Cyclades.

Construite en 1951 sur les pentes du mont Vermio près de la localité de Kastania, à Veroia en Macédoine, l'église se veut un rappel du monastère homonyme de Trapezounta (Trabzon) datant du 4e siècle, sur les montagnes qui domines de la côte sud de la mer Noire.

Selon la tradition, les moines Varnavas et son neveu Sophronios, partis d'Athènes, y ont été conduits par une vision de la Vièrge pour construire la maison de son icône peinte de la main de l'Evangheliste Lucas. L'icône avait été trouvée à Athènes après la mort de Luc, puis perdue. Toujours selon la tradition, elle avait été transportée par des anges sur le lieu indiqué dans la vision des deux moines.

Arrivés sur place, les deux moines s'installent à côté de la grotte où a été trouvée l'icône, sur une pente raide à 1.000 mètres d'altitude au mont Melas, d’où le nom Soumela (eiS tOU Mela / au Melas). Avec l'aide d'un monastère voisin, ils construisent une petite église à l'intérieur de la grotte. Avec le temps, le soutien des empereurs de Byzance et la réputation acquise d'une source d'eau miraculeuse, le lieu se développe en un important centre de l'hellénisme du Pont et de la chrétienté. Même sous l'empire ottoman, les musulmans y recourent pour les guérisons et les sultans maintiennent les privilèges acquis sou Byzance. A la fin du 19e, le lieu compte plusieurs monastères, une auberge de quatre étages, une bibliothèque et plusieurs autres églises et dévotions construites aux alentours.

Mais l'histoire s'arrête en 1922, avec la la défaite de l'armée grecque en Asie Mineure marquant la fin du soulèvement grec contre le joug turc-otthoman. Avec les échanges de population, les Grecs doivent quitter les terres antiques de l'Anatolie et les Pontiques affluent par centaines de milliers en Grèce continentale, notamment en Macédoine. En 1931, un accord entre les gouvernements grec et turc permet de rapatrier un certain nombre de reliques du monastère parmi lesquelles l'icône de la Vierge. Penadant 20 ans, l'icône est hébergée au musée Byzantin d'Athènes, jusqu'en 1952 où la construction de la nouvelle église est terminée.

Depuis, la Panagia Soumela est devenu un symbole pour les Grecs Pontiques de partout dans le monde. Ceux d'Amérique et du Canada ont créé en 1982 à New York la Fondation de la Vierge Soumela des Pontiques d'Amérique qui vise à faire revivre le pèlerinage du 15 août dans la "terre Pontique du Nouveau Monde".

Par la suite, en 2005, a été créée la "Holy Institution Panagia Soumela, Inc" qui a procédé à l'achat d'un terrain de 1,5 ha à West Milford dans le New Jersey et où ont été construits une église, un centre culturel et un bâtiment.

Aujourd'hui, les dirigeants politiques grecs fêteront l'Assomption dans diverses villes de Grèce et le gouvernement sera représenté aux célébrations de la Dormition de la Vierge Soumela à Vermion, en présence de l'archevêque d'Athènes et primat de Grèce, Mgr Iéronymos, par le ministre de Macédoine-Thrace, Stavros Kalafatis, tandis que le premier ministre, Costas Caramanlis, se rendra à Komotini pour assister à la cérémonie religieuse du 15 août et par la suite, dans l'après-midi s'adresser au Congrès mondial des Thraces qui se tiendra dans l'amphithéâtre de l'ancienne faculté de droit.

Le président de la République, Carolos Papoulias, se rendra à Ithaque pour la fête de l'Assomption où il assistera à la cérémonie religieuse qui sera célébrée en l'église de la Dormition de la Vierge à Gardelaki.

Pour sa part, le président du PASOK, Georges Papandréou, assistera à la messe du 15 août à Paros, la SG du KKE, Aleka Papariga à Nea Makri, le président du GP de la SYRIZA, Alecos Alavanos à La Canée et le président de la Coalition, Alexis Tsipras à Arta.

Le président du LAOS, Georges Karadzaféris se rendra de son côté en l'église de la Vierge à Arkitsa pour assister à la cérémonie religieuse pour la Dormition de la Vierge.

i-GR/AE/ANA-MPA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...