Mikis Theodorakis par Yorgos Archimandritis : confessions à la première personne

"Peut-être la maturité du temps m'a conduit à être plus dense, à aller davantage à l'essentiel", dit Mikis Theodorakis en commentaire du dernier livre paru sur sa vie, écrit par Yorgos Archimandritis que le public français a souvent l'occasion d'entendre lors des émissions qu'il anime sur France Culture. C'est d'ailleurs une de ces émissions qui a été le point de départ pour l'écriture du livre, sorti en octobre dernier à Athènes aux éditions Ellinika Grammata sous le titre "Σε πρώτο πρόσωπο / Se proto prosopo / A la première personne".

"C'était en janvier 2003 alors que je réalisais un documentaire pour France Culture sur sa vie et son œuvre que j'ai été amené à rencontrer Mikis", explique Yorgos Archimandritis. "Depuis, chaque fois que j'allais à Athènes, nous nous rencontrions et discutions de politique, d'art, de la vie en général… Souvent j'ai enregistré ces conversations parce que je sentais quelque part que je devenais témoin pas seulement de la vie et de l'œuvre du grand compositeur mais aussi de la marche sociale, politique et culturelle de la Grèce moderne".

Des heures et des heures de discussion qui se traforment en monologue où Mikis Theodorakis remonte aux épisodes les plus marquants de sa vie, aux origines qui ont déterminé le parcours artistique et idéologique du grand compositeur grec qui a fêté il y a deux ans son 80e anniversaire.

couverture Theodorakis Se proto prosopo

Des premières leçons de musique aux premiers battements amoureux du coeur, son mariage avec Myrto, puis la camaraderie dans la lutte contre la dictature des colonels, l'exil, l'engagement politique, son amitié avec François Mitterand, autant d'étapes qui ont fait de Mikis Theodorakis une figure centrale de la vie politique et culturelle en Grèce, pays pour lequel Mikis s'exprime toujours avec passion, quitte à prendre des positions qui surprennent parfois ses anciens compagnons de lutte. Mais qui d'autre aura incarné mieux que Theodorakis le fait que, quelques soient les conditions de vie, nous avons toujours la possibilité de penser librement, de chanter et d'espérer.

"Où vis-je ? Comment vis-je ? Suis-je seul, un monstre de solitude, ou vis-je dans une patrie qui m'a fait ce que je suis ?", s'interroge Mikis dans les pages du livre ? "Je n'étais plus le journaliste qui récoltait un témoignage ; dans le paroles de Mikis, je reconnaissais les interrogations, les espoirs et les sensibilités de ma propre génération", nous dit Yorgos Archimandritis, encore ému d'avoir abordé un mythe vivant pour son premier livre édité en Grèce.

i-GR/AE

Notes complémentaires: 

"Σε πρώτο πρόσωπο" de Yorgos Archimandritis
Editions: Ellinika Grammata
237 pages
Acheter le livre  à la Boutique iNFO-GRECE

 

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...