Le parlementaire turc chargé de l’harmonisation avec l’UE visite une association nationaliste interdite en Grèce

La préfecture d'Evros a été la première étape de la délégation turque conduite par Yasar Yakis, président de la Commission d'harmonisation avec l'UE de l'assemblée nationale, en visite de deux jours en Thrace grecque depuis jeudi. Une visite surveillée de près par la Grèce et parsemée de petites phrases a propos de la communauté musulmane vivant dans la région.


Après la visite à Evros, la délégation turque a été reçue à Komotini par le consul général de Turquie, avant de se rendre vendredi dans région montagneuse de Xanthi où dans la soirée est programmée l'inauguration de la "Fête de la cerise" à la municipalité de Sosti.

A chaque rencontre avec les musulmans de la région, l’officiel turc ne manque pas de faire allusion à la minorité turque, la Turquie assimilant tous les musulmans des Balkans à des Turcs et se posant comme leur protecteur, ce qui n’est pas sans irriter Athènes.

C’est ainsi que M. Yakis s’est rendu aux locaux de l’« Union turque de Xanthi », une association déclaré illégale par le Conseil constitutionnel grec, la Grèce ne reconnaissant que des associations culturelles ou cultuelles rassemblant des minorités ou des ressortissants étrangers vivant dans le pays, mais pas d’associations nationalistes oeuvrant pour le compte de pays étrangers et mettant en cause l’intégrité territoriale.

Le prochain épisode se déroulera samedi matin avec un nouveau passage à Komotini, où Yasar Yakis rencontrera des représentants de la minorité musulmane, le départ de la délégation étant prévu dans l'après-midi.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire