L'Epiphanie célébrée dans le monde grec

Le patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomé Ier

C'est en présence du Président de la République, Carolos Papoulias, et du Premier ministre, Costas Caramanlis, et de nombreuses autres personnalités officielles qu'a été célébrée vendredi la cérémonie de bénédiction des eaux (Théophanie) par le métropolite du Pirée, Kalinikos. A l'autre bout du monde hellénique, aux… Etats-Unis, les Grecs de Floride avaient l'honneur de voir célébré ce grand jour qu'est l'Epiphanie pour l'Orthodoxie, par le patriarche œcuménique de Constantinople, Bartholomé, tandis que les Grecs de Paris ne se réuniront, eux, que dans une semaine pour bénir selon la tradition la Seine.


Ta Phota, Theophania, Epiphanie, jour de la lumière divine et du baptême du fils de Dieu dans les eaux du Jourdain, se doit être un jour à part au pays de la lumière, d'autant qu'il vient clore le cycle festif de Noël. Un jour particulièrement joyeux dans les villes qui sont près de la mer, d'une rivière ou d'un étang. La tradition veut que le prêtre lance la croix dans l'eau ouvrant ainsi la compétition parmi les jeunes qui vont aussitôt plonger dans les eaux glacées de l'hiver pour remonter la croix. Le jeune qui trouvera la croix le premier aura la chance avec lui et à chacun d'exprimer le souhait qu'il soit "éclairé" tout au long de l'année.

Une coutume qui a tout de même coûté la vie cette année à un jeune homme de 19 ans à Kefalovrisso Elassonas, en Thessalie. Ne connaissant pas la région et devant la réticence des locaux à plonger dans les eaux glacées d'un étang profond de huit mètres, il a voulu avec son frère montrer l'exemple. Son frère a été sauvé in extremis.

Mais, cette année, ce sont les Grecs de Floride, qui étaient chanceux avant même de plonger, puisque ils pouvaient assister à une cérémonie exceptionnelle célébrée par le patriarche oecuménique de Constantinople, Vartholoméos I, actuellement en visite aux Etats-Unis. La messe et la bénédiction des eaux a été célébrée à Tarpon Springs, en la cathédrale de Saint Nicolas qui fête cette année son centenaire, en compagnie de l'archevêque d'Amérique, Mgr Dimitrios, ainsi que de nombreux autres prélats.

Des milliers de personnes s'étaient réunies autour de la baie pour assister à la bénédiction des eaux et pour voir les nageurs plonger pour repêcher la croix lancée dans les eaux de baie.

Samedi, Vartholoméos I, en compagnie de Mgr Dimitrios, visitera la Nouvelle Orléans et la communauté de la Sainte Trinité, la première et la plus ancienne communauté grecque orthodoxe de toute l'Amérique, laquelle a subi d'importants dommages causés par le typhon "Katrina".

En Grèce, la fête était brillante dans les villes portuaires à commencer par le port du Pirée où les plus hautes autorités du pays, le Président de la République, Carolos Papoulias et le Premier ministre, Costas Caramanlis, entouraient le métropolite du Pirée, Kalinikos. A l'issue de cette cérémonie, M. Caramanlis a exprimé le souhait que "le monde politique et les citoyens soient éclairés dans l'intérêt du pays", alors que par la suite, MM. Papoulias et Caramanlis accompagnés du maire du Pirée, Christos Agrapidis, se sont rendus à la mairie du Pirée où ils ont assisté à une réception.

A Athènes, la bénédiction des eaux a eu lieu en présence du maire d'Athènes, Dora Bakoyannis, du ministre de l'Intérieur, Procopis Pavlopoulos, du ministre de l'Education, Marietta Giannakou, du ministre de l'Eco&Fin, Georges Alogoskoufis, du ministre de la Santé, Nikitas Kaklamanis ainsi que de nombreux députés de tous les partis.

A Thessalonique, la réunion circonstancielle des personnalités politiques sur les quais du port, en attendant la bénédiction des eaux par le métropolite Anthimos, a permis aux uns et aux autres de s'observer en vue des prochaines… élections municipales.

Des cérémonies similaires ont eu lieu un peu partout en Grèce et dans les autres villes dans le monde accueillant des communautés grecques.

A Paris, avec une communauté trop dispersée, à moins que les greco-parisiens ne soient trop occupés ou trop en vacances, il est devenu une habitude de s'arranger avec les dates du calendrier liturgique afin de permettre au plus grand nombre d'assister aux cérémonies. L'Epiphanie sera donc célébrée avec quelques jours de retard, soit le dimanche 15 janvier. Son Eminence le métropolite Emmanuel célébrera la messe en la cathédrale de Saint Stéphane, rue Georges Bizet dans le 16e arrondissement, après quoi, vers 13h, clergé et fidèles se dirigeront vers le pont Alma pour embarquer sur la péniche "Le Zouave" d'où il béniront les eaux de la Seine.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire