La Grèce sera le pays à l'honneur des JO de Pékin en 2008

petralia chine

Une grande victoire du ministre-adjoint de la Culture, Fani Palli-Petralia en Chine, où elle se trouve en visite officielle : son homologue, ministre chinois de la Culture, Sun Jiazheng, a décidé de proclamer la Grèce, en exclusivité, comme le pays à l'honneur des JO "Pékin 2008". "L'accord est très important et donnera une dimension et un relief exceptionnels au grand pont olympique que nous construisons entre Athènes et Pékin", a souligné Mme Palli-Petralia.


M. Jiazheng a pris cette décision lors d'un déjeuner de travail lundi avec le ministre adjoint de la Culture, Fani Palli-Petralia, son invitée officielle, qui lui a soumis une série de propositions culturelles grecques, suscitant l'enthousiasme et l'engouement de l'officiel chinois.

Une décision qui constitue un fait majeur dans les relations entre les deux pays, ce partenariat culturel donnant le coup d'envoi d'une nouvelle ère dans les relations bilatérales en matière de culture fondées sur les valeurs et les idéaux de l'olympisme et leur diffusion, estiment les protagonistes de l'accord.

Un programme de manifestations culturelles grecques sera mis à l'étude très prochainement entre officiels grecs et chinois, qui verra sa finalisation et adoption lors de la visite prochaine du Premier ministre grec - et ministre de la Culture -, Costas Caramanlis, en Chine.

"Ce sera une année consacrée à la Grèce, avec de très nombreuses manifestations. D'ores et déjà, nous sommes convenus d'une grande exposition au Musée archéologique national de Pékin ayant pour thème la culture olympique. La culture olympique est une philosophie, mais aussi désormais une réalité dans notre relation entre Athènes, mère des JO, et Pékin qui reçoit d'Athènes avec grand respect et amour le relais olympique", a dit Mme Palli-Petralia.

"Avec la visite de Mme Petralia à Pékin, nous inaugurons une nouvelle page de notre coopération dans le domaine de la culture de nos deux pays", a affirmé pour sa part M. Jiazheng. "Avec l'organisation des JO à Pékin, l'esprit de l'Olympiade se répandra dans toute la Chine. Et parce que la Grèce est le berceau des JO, il est de notre priorité d'emprunter sa sagesse. Il est naturel que l'esprit des JO est l'esprit de la culture grecque, c'est pourquoi 2008 est l'année des JO de Pékin, mais à la fois aussi de la culture grecque".

Lundi, au deuxième jour de sa visite officielle en Chine, Mme Palli-Petralia a eu une série de rendez-vous importants avec des officiels chinois, en particulier avec le ministre chinois des Sports, Liu Peng, l'occasion de signer un mémorandum de coopération bilatérale, dont la constitution d'une Commission mixte de Coopérations olympiques. M. Peng a d'ailleurs tenu à souligner toute l'importance de la signature de ce texte qui reflète la volonté de renforcement des relations bilatérales. "Nous avons reçu votre expérience précieuse des JO d'Athènes, et nous avons saisi la grandeur de votre culture", a-t-il affirmé.

Mme Palli-Petralia, qui a rencontre également le vice-président du BOCOG, Liu Jingmin, et autres officiels du Comite d'organisation des JO de Pékin, ainsi que les responsables des dossiers de la Trêve olympique et du relais de la Flamme olympique, a été reçue par le ministre chinois de l'Education, Ji Zhou, auquel elle a fait part des programmes scolaires spéciaux promus en Grèce afin que les concepts de la paix et de la solidarité des peuples, les valeurs et idéaux de l'olympisme, deviennent la culture de demain.

"Parce que, en définitive", a insiste la ministre grecque, "les JO de 2008 sont une fenêtre sur le monde pour la Chine, mais en même temps une fenêtre pour la Grèce sur l'Orient et la planète via l'olympisme et le savoir-faire qu'elle a acquis, par la construction d'un pont culturel entre l'Occident et l'Orient."

i-GR/ANA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire