La ville de Ioannina, centre des relations Grèce - Albanie cette semaine

papoulias moisiou

Le nouveau Président de la République hellénique, Carolos Papoulias, a pris lundi un premier goût balkanique à l'occasion de sa première rencontre officielle à haut niveau avec son homologue albanais, Alfred Moisiu. La rencontre a eu lieu dans un excellent climat à Ioannina où se tient en parallèle la 9e session interministérielle greco-albanaise.

"Cette rencontre a été sincère et très amicale", a déclaré M. Papoulias à l'issue d'un entretien de plus d'une heure, "je pense qu'elle a été très positive pour le développement des relations entre la Grèce et l'Albanie. J'estime que les rencontres entre les chefs d'Etat contribuent à resserrer davantage ces relations déjà très bonnes. Je souhaite à Monsieur le Président tout ce qui a de meilleur et une rencontre très bientôt cette fois en Albanie".

M. Moisiu a confirmé la volonté de contacts fréquents entre les deux présidents, telle qu'exprimée par le chef de l'Etat grec, et informé du reste que leur prochaine rencontre aura lieu à Saranda ou à Gjrokaster. "Ces relations seront un modèle de relations bilatérales dans les Balkans", a dit le Président albanais s'adressant à M. Papoulias.

La rencontre à Ioannina est pour le chef de l'Etat grec la première étape de sa tournée dans les Balkans. Vendredi 8 avril il doit rencontrer le Président bulgare, Georgi Purvanov.

Par ailleurs, se tenait à Ioannina les 28 et 29 mars, la 9e session interministérielle greco-albanaise dont les délégations étaient conduites -pour la Grèce- par le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Evripidis Stylianidis, et pour la partie albanaise, par le ministre de l'Economie, Anastas Angjeli. La promotion de la coopération bilatérale entre la Grèce et l'Albanie dans les secteurs de l'énergie (échange d'énergie électrique, gaz naturel), des telecommunications, des infrastructures routières ainsi que la protection des droits de la minorité grecque d'Albanie étaient les principaux sujets abordés.

"Cette session a lieu à Ioannina à l'initiative du Premier ministre, Costas Caramanlis et du ministre des AE, Petros Molyviatis, qui croient en la décentralisation, au développement régional et au développement des relations frontalières des pays voisins", a expliqué M. Stylianidis dans le discours d'ouverture des travaux.

De son côté, M. Angjeli a mis l'accent sur la volonté des deux gouvernements de promouvoir les relations de leurs pays, observant que cette perspective a été soulignée lors de la récente rencontre des Premiers ministres de Grèce et d'Albanie à Athènes.

Les travaux devraient se clôturer sur la signature d'un protocole qui résume les constatations des concertations et qui constituera "un guide pour la marche de la coopération économique et commerciale 2005-2006", a conclu M. Angjeli.

i-GR/ANA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire