Changement de garde à la tête de l'Etat grec

Le nouveau Président de Grèce, Carolos Papoulias, a tenu ses premières réunions avec son équipe au Palais présidentiel dimanche, au lendemain de son serment devant les 300 membres du Parlement hellénique et d'une émouvante passation de pouvoirs avec le Président sortant, M. Stéphanopoulos.

Le Président sortant, Costis Stéphanopoulos, après avoir gagné l'amitié et la considération de tous les Grecs et avoir rempli avec un succès reconnu par l'ensemble de la classe politique ses deux mandats - le maximum permis sous la constitution grecque - a passé son premier jour en tant que citoyen ordinaire à sa maison de vacances à Rio, près de sa ville natale de Patras, avec ses enfants et petits-enfants, et s'est livré à son sport de favori, le vélo.


M. Papoulias se dirige vers le monument du soldat inconnu

Un serment suivi par sa famille. A g. Mme papoulias

Le sixième Président de la République hellénique d'après-guerre, Carolos Papoulias, a prêté serment samedi midi. La cérémonie s'est déroulé lors d'une session plénière du Parlement des Grecs à 11:45, tandis que le passage du relais avec le Président sortant, Costis Stéphanopoulos, a eu lieu un peu plus tard au palais présidentiel.

La veille, jour du changement de garde à la tête de l'Etat grec, l'ouverture de la session parlementaire extraordinaire avait été proclamée par le premier vice-président du Parlement Sotiris Hatzigakis, en présence du Premier ministre, Costas karamanlis, et de l'archevêque d'Athènes et primat de Grèce, Mgr Hristodoulos. M. Papoulias avait été accueilli un peu plus tôt à l'entrée principale du Parlement par le Premier ministre et le président du Parlement Anna Benaki-Psarouda. Son entré dans la salle de la session plénière a été accueillie par des applaudissements du corps parlementaire, et immédiatement après a commencé la cérémonie du serment devant l'archevêque et les hiérarques du Saint Synode. Seule tache au tableau, les six députés de la gauche radicale ont quitté la salle à ce moment, en guise de protestation à la présence de l'archevêque, pour revenir un peu plus tard, conformément à ce qui avait été annoncé par leur parti, Synaspismos.

Parmi les absents remarqués à la cérémonie, l'ancien Premier ministre et président honoraire de Nea Dimokratia (parti gouvernemental), Constantinos Mitsotakis, et sa fille, le maire d'Athènes, Dora Bakoyannis. Toutefois, étaient présents l'ancien Président de la Républqiue, M. Sartzetakis, les anciens Premiers ministres MM. Grivas et Rallis, des représentants des ambassades étrangères, des représentants des corps militaires, judiciaires, de l'éducation, des collectivités locales, des banques, etc. Pour sa part, le Président de la République de Chypre, Tassos Papadopoulos, a été le premier à envoyer ses félicitations.


M. Papoulias entouré de g. à dr. de M. Karamanlis, Mgr Christodoulos et Mme Benaki-Psarouda

Le nouveau Président a répété le serment lu par l'archevêque : "Je jure au nom de la sainte, consubstantielle et indivisible Trinité de garder la constitution et les lois, de m'occuper de leur application fidèle, de défendre l'indépendance nationale et l'intégrité du pays, de protéger les droits et les libertés des Grecs et de servir l'intérêt général et le progrès du peuple grec". Dès qu'il a fini, selon la tradition tous les députés l'ont acclamé "axios / digne" - à l'exception cette fois des députés du KKE (parti communiste).

Immédiatement après, M. Papoulias a signé le protocole, lequel a été soussigné par le Premier ministre et le président du Parlement, pour ensuite saluer les chefs des partis politiques. Aussitôt après, MM. Papoulias et Karamanlis et Mme Benaki-Psarouda se sont rendus au bureau du président du Parlement, tandis qu'à 12h25 le nouveau Président, salué par la Bande de la garde présidentielle, a déposé une couronne au monument du soldat inconnu dans l'avant-Cour du Parlement, place Syntagma.

Des dizaines d'Athéniens avaient afflué dans les rues avoisinantes du Palais présidentiel où allait avoir lieu la passation des pouvoirs. Le Président sortant attendait M. Papoulias au seuil du Palais, où ils sont restés pendant qu'on entendait l'Hymne national. Les deux hommes se sont dirigés ensuite vers le Bureau du Président de la République.


M. Papoulias salue M. Stéphanopulos qui s'en va en voiture

"M. le Président, au-delà de mes vœux, je crois que vos valeurs et votre capacité seront plus efficaces", a dit le désormais ex-Président de la République. "L'héritage que vous me laissez est lourd et je vais essayer de toutes mes forces d'être à la hauteur de votre œuvre" a répondu M. Papoulias à l'allocution de M. Stephanopoulos.

Le cérémonial s'est terminé avec la sortie de M. Stephanopoulos visiblement ému de quitter le Palais présidentiel après 10 ans de service.

Dimanche, le travail pouvait commencer pour le nouveau Président. M. Papoulias est arrivé au Palais présidentiel peu avant midi, et a tenu sa première réunion avec ses anciens et nouveaux collaborateurs, alors que plus tard dans la journée, il devait recevoir des visites de sa famille. Partant de sa maison dans la zone résidentielle du centre d'Athènes à Exarchia, pour le bureau présidentiel, M. Papoulias a répondu aux journalistes qui le pressaient pour un premier commentaire : "la vie continue : travail - maison, maison - travail... ".

Le nouveau président de la République, le sixième depuis la restauration de la démocratie en Grèce, recevra des visites de courtoisie des chefs des partis politiques dans la semaine. Sa première visite officielle à l'étranger est pour le moment programmée pour mai, à Moscou où il devrait assister aux festivités marquant le soixantième anniversaire de la fin de la deuxième guerre mondiale.

i-GR/ANA
photos ANA

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...