Services pratiques aux visiteurs des JO et aux touristes

Quoi de plus fâcheux que de s'occuper d'un objet perdu ! Pour rendre plus agréable la vie quotidienne des spectateurs des JO qui, dans ces moments d'intense émotion, ont la tête ailleurs que dans la surveillance de leurs affaires, le Comite d'organisation des JO "Athènes 2004" a tenu à rappeler l'existence d'un service spécial des objets trouvés. De son côté le Ministère du Développement touristique a mis en place un numéro d'appel gratuit diffusant des informations pratiques en six langues.

Les propriétaires des objets perdus peuvent s'adresser, soit le jour même de la perte auprès des kiosques d'information sur les sites, soit au service centralisé lorsque la perte est constatée avec 24h ou 48h de retard.

Selon le communiqué de "Athènes 2004", le service des objets trouves est assuré par les kiosques d'information sur les sites des compétitions. Les spectateurs n'étant pas autorisés à re-entrer sur un site sans billet, tous les objets trouves sont envoyés au bureau central des objets trouvés toutes les 24 à 48 heures.

Le bureau central des objets trouvés, situé au 5-7 de l'avenue Vas. Constantinou (en face du Stade Kallimarmaro) et fonctionnant depuis le 15 août dernier, est ouvert tous les jours de 09h30 à 16h30 pendant les Jeux olympiques et paralympiques, et les jours ouvrables en dehors Jeux. Pour plus d'informations, s'adresser au tel. 210-20.04.545.

Un autre numéro utile à connaître est le numéro abrégé 1532 mis en place par le ministère du Développement touristique et l'Office hellénique du Tourisme (EOT) : fonctionnant 24 heures sur 24 (Call Center) il procure des informations aux touristes en six langues : grec, anglais, français, allemand, espagnol et russe.

Les touristes peuvent appeler gratuitement ce numéro à partir de n'importe quelle région de Grèce pour y demander des renseignements d'intérêt général, tels que les programmes des manifestations culturelles, les régions touristiques du pays, les renseignements de première urgence (pharmacies, hôpitaux, ambassades, etc.), sur les transports en commun en Attique et dans toute la Grèce.

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire