Les Jeux Olympiques d'Athènes enfin assurés

JO presscenter

Le Comité international olympique (CIO) a annoncé mardi - pour la première fois dans son histoire - la souscription d'une assurance de 170 millions de dollars pour les Jeux olympiques d'Athènes en cas d'annulation partielle ou totale. Plusieurs commentateurs avaient estimé impossible de trouver un groupe d'assurances pouvant assumer ces risques. La décision du CIO ne concerne pas seulement Athènes, mais toutes les grandes compétitions programmées sur les 10 prochaines années, a savoir pour les JO d'hiver de Turin en 2006, les JO de Pekin en 2008, les Jeux d'hiver de Vancouver en 2010. "Une pratique courante et prudente adoptée par toute organisation moderne", précise le président du CIO, Jacques Rogge, évoquant la situation instable dans le monde.


Le contrat d'assurances a été signe par Jacques Rogge avec les représentants d'un consortium dont le siège principal est à Londres. La police d'assurance signé préserve également les intérêts des Comités Nationaux Olympiques et des Fédérations Internationales. Les premiers Jeux à être couverts par cette nouvelle police seront ceux de la 23e Olympiade à Athènes cet été.

M. Rogge a fait remarquer, dans des déclarations mardi à l'agence Associated Press, que cette décision ne signifie en aucun cas un manque de confiance aux organisateurs des Jeux de cet été, relevant toutefois que "les Grecs auraient pu organiser les Jeux d'une manière plus simple et en provoquant moins d'inquiétude pour nous tous, mais ce qui compte c'est que tout sera prêt le 13 août".

Cependant, dès son élection en 2001, M. Rogge avait clairement indiqué que le CIO avait besoin de protéger le financement du Mouvement Olympique en constituant une réserve financière et, si nécessaire, de contracter une assurance. Les premières discussions à cet égard furent tenues lors de la 114e Session extraordinaire du CIO à Mexico en novembre 2002.

Ainsi, le président Rogge déclare ailleurs que "contracter une police d'assurance pour couvrir les risques liés à ses propres activités est une pratique courante et prudente adoptée par toute organisation moderne. Nous sommes satisfaits des termes du contrat qui couvre non seulement le CIO mais aussi les Comités Nationaux Olympiques et les Fédérations Internationales."

i-GR/ANA/CIO

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire