Les Grecs fêtent Lambri

anastasis chora

Le beau temps aidant, les Grecs fêtent aujourd'hui la "Lambri", la lumineuse, la brillante, jour de la Résurrection du Christ, de l'homme et de la Nature, après avoir entonné hier à minuit le Christos Anesti. Hors de Grèce et de Chypre, aussi, les églises se sont mises à l'heure grecque (GMT 2) pour célébrer le plus grand jour de l'Orthodoxie et de l'Hellénisme. Le patriarche de Constantinople et l'archevêque d'Athènes ont fait référence à l'actualité internationale marquée par la sauvagerie dans leur message pascal, tandis que l'Eglise de Chypre appelle à la mobilisation en vue des moments critiques pour l'avenir de l'île.


Les températures estivales approchant les 28 degrés ont convaincu jusqu'au plus hésitants à quitter la capitale pour célébrer Pâques, qui sont aussi occasion de retrouvailles familiales dans leurs maisons familiales aux villes et villages d'origine. Le succès de l'exode se mesure en pareil cas à la longueur des bouchons aux péages autoroutiers à la sortie d'Athènes et aux files d'attente aux ports de Pirée et de Rafina.

Dans son message pascal, le Patriarche œcuménique Vartolomaios a souligné "les multiples meurtres collectifs et d'autres actes douloureux réalisés par l'homme contre l'homme" qui assombrissent la célébration de cette année, concluant que "aucune foi, aucune idée, ne justifient le meurtre".

C'est dans le même esprit que se situe le message de l'archevêque d'Athènes et de la Grèce Christodoulos qui note que "la mort, la haine, la terreur, la violence, la guerre, l'impiété dominent le monde". "Qui va nous sauver de la tyrannie de l'insécurité et de l'adversité ?", se demande le primat de l'église grecque, avant de conclure que seules "notre remise en cause et notre renaissance en Christ" sont en mesure de nous sortir de l'impasse.

Pour sa part, étant donné les moments particuliers auxquelles se prépare à vivre l'île qui est appelée à se prononcer par référendum sur le plan de l'ONU pour l'avenir de l'île et les conditions de sa réunification, c'est dans une tonalité beaucoup plus politique que se situe le message de l'Eglise de Chypre qui dans une encyclique diffusée samedi note que "la célébration de la Résurrection du Christ coïncide cette année avec des jours critiques pour la marche de notre problème national […] L'église suit avec inquiétude ce qui se joue au sujet de la question chypriote et vous appelle tous à la mobilisation alors que l'avenir de notre patrie se marchande dans des Réunions et dans des organismes qui malheureusement ne visent pas, comme ils le devraient, à la garde du juste et des droits de l'homme, mais au contraire à la protection d'intérêts étrangers et à l'empiétement de nos droits".

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire

Ça pourrait aussi vous intéresser...