Vive contestation de la reforme des caisses de retraite.

Le gouvernement semble faire marche arrière dans la reforme radicale qu'il avait entreprise des caisses de retraite et de sécurité sociale devant l'ampleur de la contestation. Les deux principaux syndicats de la Grèce, la GSEE et l'ADEDY demandent le retrait du projet de loi et une reprise des discussions à "zéro", alors qu'ils doivent rencontrer aujourd'hui le chef de l'opposition conservatrice, M. Karamanlis.


Demain, la GSEE rencontrera les leaders des partis communistes, Mme Papariga et M. Constantopoulos. Mais d'ores et déjà, une grève générale et nationale est annoncée par les deux organisations pour jeudi prochain, tandis que les avocats se mettent en grève dès aujourd'hui pour trois jours.

Le gouvernement de son côté donne quelques signes d'ouverture en ne parlant plus de "block de propositions" mais de "paquets de réflexion".

Total de votes : 0

Ajouter un commentaire