Aller au contenu principal

Sûr de sa force, le Hezbollah menace Israël et Chypre

Published in Le Figaro on

La situation à la frontière nord d’Israël ne cesse de se dégrader. La milice chiite libanaise se montre de plus en plus menaçante.

Le front Nord représente désormais la première menace pour Israël. Au cours des mois qui ont suivi l'attaque terroriste du 7 octobre, la situation le long de la frontière libanaise était perçue comme secondaire et le danger périphérique : tous les yeux étaient braqués sur la bande de Gaza, où la guerre contre le Hamas faisait rage.

L'équation a changé au cours de la nuit du 13 avril dernier, quand, pour la première fois, l'Iran a déclenché une attaque coordonnée de drones et de missiles balistiques sur l'État hébreu. Allié du régime des mollahs, le Hezbollah, qui a commencé à bombarder Israël dès le 8 octobre, ne cesse depuis de faire monter la pression sur le nord d'Israël. Le 7 octobre, l'armée israélienne a essuyé un échec qui a considérablement affaibli sa force de dissuasion dans la région. Elle n'est pas encore parvenue à la rétablir.

Lire aussi : À Kiryat Shmona, dans le nord d'Israël, la guerre est déjà une réalité

Sûre de sa puissance, la milice…