Aller au contenu principal

La première canicule de l’année s’abat sur la Grèce et contraint l’Acropole à fermer ses portes

Published in Libération on
Plusieurs sites archéologiques en Grèce, dont l’Acropole d’Athènes ou le Parthénon, ont fermé leurs portes aux heures les plus chaudes de la journée ce jeudi 13 juin.
Légende

Plusieurs sites archéologiques en Grèce, dont l’Acropole d’Athènes ou le Parthénon, ont fermé leurs portes aux heures les plus chaudes de la journée ce jeudi 13 juin.

Plusieurs sites archéologiques athéniens ont fermé leurs portes au public ce jeudi aux heures les plus chaudes de la journée. La Grèce est confrontée à une première vague de chaleur caniculaire, avec des températures atteignant déjà 43 °C.

Etouffée par un soleil de plomb, la cité des Dieux se verrouille. Plusieurs sites archéologiques en Grèce, dont l'Acropole d'Athènes ou le Parthénon, ont fermé leurs portes aux heures les plus chaudes de la journée ce jeudi 13 juin, selon le ministère de la Culture, alors que la première vague de journées caniculaires de l'année devrait atteindre un «pic» dans la journée. Pour la seconde journée consécutive, les touristes ne pouvaient pas visiter les chefs-d'œuvre antiques au sommet de l'Acropole entre midi et 17 heures, heure locale, a précisé le ministère grec de la Culture.

Les services météorologiques prévoyaient 41 °C-42 °C ce jeudi dans la capitale grecque et sa région de l'Attique, et même 43 °C localement. Toutefois en milieu de journée, le thermomètre affichait 37 °C à Athènes, selon le site Poséidon System. «Dans le cadre des mesures de protection contre les dangers» découlant de la chaleur, plusieurs sites archéologiques de Crète, du Dodécanèse (sud-est), des Cyclades, du Péloponnèse (sud-ouest) sont également fermés durant les heures…