Aller au contenu principal

Chypre : les dessous de la guerre de l’ombre entre Israël et le Hezbollah

Published in Le Figaro on

RÉCIT - Le chef de la milice chiite pro-iranienne accuse l’île de servir de base arrière à l’État hébreu.

Faut-il prendre au sérieux les menaces du Hezbollah contre Chypre ? Alors que s'accroissent les risques de guerre entre Israël et le Liban, dominé par la puissante milice chiite pro-iranienne, le chef de cette dernière, Hassan Nasrallah, a mis en garde l'île voisine de Chypre.

« Nous avertissons Nicosie : l'ouverture des aéroports et des bases chypriotes à l'ennemi israélien pour cibler le Liban signifierait que le gouvernement chypriote est partie prenante dans la guerre », a menacé le 19 juin Hassan Nasrallah, qui a fait état « d'informations certaines », selon lesquelles des soldats israéliens s'entraînent sur l'île.

Interrogé par Le Figaro, un diplomate libanais affirme que « cette escalade verbale fait partie de la surenchère » à laquelle se livrent les deux protagonistes d'un conflit, commencé après l'attaque terroriste perpétrée par le Hamas en Israël le 7 octobre, à laquelle a répondu « par solidarité » le Hezbollah en s'en prenant, mais de manière calibrée jusqu'à maintenant…