Le grec et le latin, nouvelles cibles des woke

Aux États-Unis, des professeurs veulent « détruire » ces disciplines, car elles diffuseraient le « suprématisme blanc ».

C'est la nouvelle lubie venue de l'Amérique woke : l'enseignement des lettres classiques, comprenez du grec et du latin, serait une machine à « fabriquer du suprématisme blanc »… Il faudrait donc, accrochez-vous bien, « détruire » (sic) ces disciplines. C'était il y a quelques semaines dans le New York Times, à l'occasion d'un grand portrait d'un professeur de Princeton, Dan-el Padilla Peralta. Né à Saint-Domingue, arrivé en situation irrégulière aux États-Unis, celui-ci est devenu, suite à une passion enfantine pour l'histoire antique, et à l'aide de quelques mentors touchés par ses talents...

Explorez...

Commentaires

Photo de Louis de Murard

Ils commencent vraiment à nous les briser menu (en français dans le texte), ces « intellectuels «  américains autoproclamés !

Photo de DUSSERE

il me semble qu'il faudrait pour la même raison prendre d'urgence la même mesure pour l'anglais qui en est un véhicule encore plus efficace aujourd'hui

Ces gens ne font qu'apporter le pierre aux dirigeants mondiaux qui souhaitent le multicultarisme pour mettre la masse populaire au même niveau d'égalité et d'inculture pour les diriger plus facilement.

Ils utilisent de genre l'inculture, l'aigruer de ces 'individus qui crtitiquent les blancs - mais si vous regardez les inventions elles sont toutes réalisées par des blancs ..... 

comment combattre le racisme des antiracistes (Journal de Montréal)

quoi qu'on dise, qu'on fasse,  et/ou qu'on se postionne, on est traité de raciste ?

Un  motard de la police new-yorkaise ( d'origine grecque ) en a fait les frais uniquement parce qu'il portait l'uniforme . Une voiture conduite par une afro-américaine ivre a foncé délibérément sur lui et l'a projeté a plus de trente mètres. Il est mort à l'hôpital...

NYPD officer struck and killed on Long Island Expressway in Queens (abc7)

Ajouter un commentaire